DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

À Chypre, deux associés issus de chaque côté de l'île font vivre un projet bicommunautaire

À Chypre, deux associés issus de chaque côté de l'île font vivre un projet bicommunautaire
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Des oliveraies qui se jouent de la ligne de démarcation à Chypre pour un projet fondé sur l'amitié. Alexandros est Chypriote-grec, Hasan Chypriote-turc. Rien ne les destinait à travailler ensemble et pourtant... Malgré la partition de l'île et les rivalités politiques, ils ont créé une entreprise qui produit et commercialise de l'huile à partir d'olives récoltées des deux côtés de la zone-tampon.

Un aliment et un objectif commun

« Coliveoil tente de promouvoir le processus de paix à Chypre à travers un objectif que nous partageons, un aliment de base qui est partagé par les deux communautés et qui est l'huile d'olive », résume Alexandros Philippides, cofondateur de l'entreprise.

Pas facile néanmoins de faire vivre un projet bicommunautaire à Chypre. Faute de cadre légal, il a fallu créer deux entités, et celle basée au sud achète sa marchandise à celle du nord pour pouvoir exporter vers l'Union européenne. Depuis l'invasion par la Turquie du nord de l'île il y a près de 46 ans, et malgré l'adhésion de Chypre à l'UE, les espoirs de réunification n'ont jamais abouti.

Une partie des bénéfices reversés pour la bonne cause

« Notre business model est le suivant : nous achetons 50 % de nos olives à des exploitations du nord de l’île 50 % à des exploitations du sud, explique Hasan Siber, l'associé d'Alexandros._ C'est la première fois que cela arrive à Chypre depuis 40-50 ans. Et ensuite, nous donnons 10 % de nos bénéfices. Nos opérations sont fondées sur la bicommunauté et une partie des bénéfices revient aux communautés. »_

C'est à la structure « Home for cooperation » que sont reversés ces 10 %, une organisation favorisant les coopérations entre les deux communautés, qu'il s'agisse de start-ups ou de projets culturels et éducatifs. Peut-être de quoi ranimer la dynamique de la paix.