EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mahmoud Abbas officialise devant le Conseil de sécurité le rejet du « plan de paix » américain

Le président palestinien Mahmoud Abbas au Conseil de sécurité des Nations Unis, le 11 février 2020
Le président palestinien Mahmoud Abbas au Conseil de sécurité des Nations Unis, le 11 février 2020 Tous droits réservés Seth Wenig, APSeth Wenig
Tous droits réservés Seth Wenig, AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Faute de soutiens, il a renoncé à demander le vote d'une résolution. À Ramallah, des milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues.

PUBLICITÉ

Ils ne veulent pas du plan de paix présenté par Donald Trump et sont de nouveau descendus dans la rue pour le dire. À Ramallah, où siège l'autorité palestinienne, 5000 à 7000 manifestants se sont rassemblés, comme en écho au discours prononcé par leur président depuis New York. Faute de soutiens, Mahmoud Abbas a renoncé à demander le vote d'une résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies. Il s'est contenté d'officialiser son rejet.

Je viens ici au nom des 13 millions de Palestiniens pour demander un plan de paix qui soit juste, ni plus ni moins. Je viens ici devant vous aujourd'hui pour vous faire part de la position des Palestiniens, qui est le rejet de ce deal de paix israélo-américain.
Mahmoud Abbas
Président palestinien

Immanquablement, des heurts ont éclaté près d'un checkpoint à Ramallah entre de jeunes Palestiniens et l'armée israélienne.

Surnommé ironiquement par les Palestiniens « le deal du siècle », le plan présenté par le président américain fin janvier prévoit notamment de faire de Jérusalem la capitale indivisible d'Israël et entérine l'annexion des colonies israéliennes et de la vallée du Jourdain en Cisjordanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La prudence européenne pour le Proche-Orient

Donald Trump a-t-il remis le feu aux poudres entre Israéliens et Palestiniens ?

"Plan de paix" de Donald Trump : tollé chez les Palestiniens