DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La France est victime de chaînes de contamination au Covid-19 "à l'italienne"

Des médecins du service d'infectiologie de l'hôpital de La Timone, à Marseille, le 27 février 2020
Des médecins du service d'infectiologie de l'hôpital de La Timone, à Marseille, le 27 février 2020   -   Tous droits réservés  AP Photo/Daniel Cole   -   Daniel Cole
Taille du texte Aa Aa

La France prend le même chemin que l'Italie, des chaînes de transmission du nouveau coronavirus apparaissent clairement dans au moins deux de ses départements, celui de l'Oise, dans le nord du pays, et en Haute-Savoie, dans l'est. Le nombre de cas de contamination confirmés a ainsi triplé vendredi 28 février, passant de 18 à une soixantaine.

Le ministre de la Santé,Olivier Véran, estimant qu' "une nouvelle étape a été franchie", a annoncé qu'un conseil de défense et un conseil des ministres "exceptionnels" seraient organisés samedi.

A l'hôpital parisien de La-Pitié-Salpêtrière, où s'est éteint le premier Français infecté par le Covid-19, le chef du service des Maladies Infectieuses et Tropicales avait bien prévenu le président lors de sa visite jeudi. Le professeur Eric Caumes avait expliqué à Emmanuel Macron :

Il va y avoir une situation un peu à l'italienne (...) avec des chaînes de transmission autochtones

Principale chaîne de transmission dans l'Oise

C'est donc dans la région des Hauts-de-France que le dangereux coronavirus a développé sa plus forte contamination : 12 personnes y sont atteintes ce vendredi, elles étaient en lien avec l'enseignant du collège Jean de La Fontaine de Crépy-en-Valois - une ville d'environ 15 000 habitants -, décédé à 60 ans dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, ou en lien avec un autre homme de 55 ans, qui est hospitalisé à Amiens et se trouve dans un état grave. Aucun des deux n'avait pourtant voyagé dans un pays à risque.

Au collège où travaillait le professeur défunt, qui accueille près de 700 élèves, l'inquiétude règne forcément. Les cours n'y reprendront que jeudi prochain malgré la fin des vacances. Mais lundi et mardi, les collégiens et l'ensemble du personnel de l'établissement vont pouvoir être reçus en consultation par des médecins, en coordination avec les services d'infectiologie des CHU d'Amiens et de Lille.

Dans un communiqué, le rectorat d'Amiens précise :

Dans le cadre de cette consultation et sur décision du médecin, un test de dépistage du coronavirus pourra être réalisé

Parmi les personnes de la "chaîne" de l'Oise qui ont été testées positivement, trois travaillaient sur une base militaire à Creil. Les différents patients sont soignés dans des établissements un peu partout dans l'Hexagone, généralement près de leur lieu de vie : à Compiègne - un cas grave -, à Saint-Mandé, Lille, Nantes et Paris - autre cas grave. ”Ce n’est pas lié à une diffusion du virus dans ces villes”, a tenu à préciser Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.

Six habitants d'un même village haut-savoyard infectés

Dans le département de Haute-Savoie, ce sont maintenant 6 personnes qui sont porteuses du Covid-19. Un homme de 64 ans, de retour d'un voyage professionnel en Lombardie - une région italienne fortement éprouvée par l'épidémie -, ainsi que son épouse et sa fille en font partie; un quatrième patient est un ami de cette famille. Leur état de santé ne paraît pas inspirer d'inquiétude.

Deux autres Haut-Savoyards, qui habitent le même bourg de La Balme-de-Sillingy, ont été déclarés positifs ce vendredi; tous sont hospitalisés à Annecy. Le maire, François Daviet, qui a annoncé la mauvaise nouvelle, dit craindre la suite, et pour cause...

François Daviet a expliqué :

Ces gens ont participé le 15 février dernier à une réunion électorale qui a rassemblé 120 personnes dans la commune voisine de Mésigny

Inquiétude pour deux personnes âgées

Par ailleurs, deux personnes âgées sont dans un état très préoccupant, hospitalisées l'une à Brest, en Bretagne, l'autre à Dijon, en Bourgogne. Elles faisaient partie d'un groupe d'une vingtaine de touristes qui était allé en Egypte. Des investigations sont en cours sur l'ensemble de ces participants au voyage organisé, et bien sûr sur les proches des deux malades. Un patient se trouve aussi en réanimation à Lyon, et un homme de 36 ans est soigné à Strasbourg, il revient d'Italie.

Depuis l'apparition de ce nouveau coronavirus le 24 janvier dernier en France, le pays a recensé deux décès - un touriste chinois de 80 ans qui s'est éteint à l'hôpital Bichat de Paris et l'enseignant mort également dans la capitale -, et 12 guérisons.

Pour suivre l'évolution de l'épidémie à travers le monde en temps réel