DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : l'épidémie touche plus de cinquante Etats

euronews_icons_loading
Coronavirus : l'épidémie touche plus de cinquante Etats
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron était aux côtés de Giuseppe Conte à Naples ce jeudi pour lutter contre le coronavirus.

Un sommet où le Président français et le Premier ministre italien ont insisté sur l'importance de la "solidarité européenne". Ils appellent à gérer la crise avec sang froid et loin de toute polémique.

La France et l'Italie sont les deux pays européens les plus touchés par le Covid-19. Plus de 500 cas ont été recensés en Italie, une quarantaine en France.

Ailleurs en Europe, de nombreux pays comme les Pays-Bas, la Suisse, la Norvège, le Danemark, la Roumanie, l'Estonie, la Macédoine du Nord et la Lituanie sont désormais touchés.

L'épidémie atteint "un point décisif"

D'après l'OMS, l'Organisation mondiale de la Santé, l'épidémie a atteint "un point décisif". Elle souligne qu'au cours des deux derniers jours, le nombre quotidien de nouvelles personnes contaminées dans le monde avait été supérieur à celui enregistré en Chine. C'est pourquoi elle appelle les pays touchés à agir "rapidement" pour endiguer le Covid-19.

"Chaque État doit être prêt pour son premier cas, son premier groupe de cas, les premiers signes de transmission entre communautés et pour faire face à une transmission durable du virus, a affirmé le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus. Chaque pays doit se préparer à tous ces scénarios en même temps. Aucun ne doit supposer qu'il ne sera pas touché, ce pourrait être une erreur fatale, littéralement."

Premier cas recensé en Afrique subsaharienne

Nouvelle source d'inquiétude : un cas de coronavirus a été recensé au Nigéria, il s'agit du premier en Afrique subsaharienne, du troisième en Afrique. Un Italien revenu de Milan le 25 février a été hospitalisé après avoir été testé positif dans l’État de Lagos.

Deux autres cas de contamination ont été recensés ces derniers jours en Afrique du Nord, en Égypte et en Algérie.

Les experts craignent une propagation du virus sur le continent africain, qui possède les systèmes de santé les plus fragiles au monde.

Les mesures radicales se multiplient

Au Japon, où le Premier ministre Shinzo Abe a demandé jeudi la fermeture de toutes les écoles publiques du pays pour un mois, le complexe de parcs à thème Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea a annoncé vendredi qu'il serait fermé du 29 février au 15 mars.

En Corée du Sud, les mégastars de la K-pop, BTS, ont annulé quatre concerts géants prévus à Séoul en avril.

La veille, l'Arabie saoudite avait suspendu "temporairement" l'entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à La Mecque. La mesure concerne l'Oumra, un pèlerinage qui attire chaque mois plusieurs dizaines de milliers de musulmans. Il peut être réalisé à n'importe quelle période de l'année, à la différence du Hajj, effectué à des dates précises du calendrier islamique.

Aux États-Unis, relativement épargnés jusqu'ici, les autorités californiennes ont annoncé jeudi qu'elles suivaient quelque 8 400 personnes pour s'assurer qu'elles n'étaient pas porteuses du nouveau coronavirus, tout en cherchant l'origine de la contamination d'une personne qui a contracté la maladie sans voyager dans une zone à risque.

Emergence de pays-sources

Brésil, Pakistan, Norvège, la liste des États touchés s'allonge. Au total, plus d’une cinquantaine sont désormais concernés. Vendredi, c'est le Mexique qui a mis à jour son premier cas avéré.

Si la Chine était jusqu'à peu l'unique foyer mondial de coronavirus, le risque s'est démultiplié avec l'émergence de nouveaux pays-sources comme la Corée du Sud, l'Iran et l'Italie.

Hors de Chine, le bilan dépasse les 60 morts.