DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En France, Bercy renforce son soutien aux entreprises face au coronavirus

France Europe Economy
France Europe Economy   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved. This content is intended for editorial use only. For other uses, additional clearances may be required   -  
Taille du texte Aa Aa

En France, Bercy consolide son soutien aux entreprises face à l’expansion du coronavirus. Suite à l’annonce d’une quatrième personne décédée des suites du COVID-19, le ministère de l’Economie et des Finances français renforce son soutien aux entreprises pénalisées par l’épidémie.

La cellule de continuité économique

Mardi, le gouvernement a donc annoncé un renforcement de mesures qui s’illustre notamment par l’activation de la cellule de continuité économique.

Activée précédemment lors de la crise des gilets jaunes et du virus H1N1 en 2009, cette "cellule de crise" permettra au ministère de gérer en temps réel et en lien avec les secteurs concernés l’impact de l’épidémie sur leur activité.

Le gouvernement français, qui a fait appel à l’Union Européenne afin d’instaurer des mesures d’envergure, à son échelle, a également sollicité la BPI France.

Lorsque les PME souhaiteront soutenir leur trésorerie, la banque publique d’investissement se portera garante de potentielles demandes de prêts. Les petites et les moyennes entreprises pourront ainsi rééchelonner leurs créances grâce à la médiation de crédit.

Le nouveau coronavirus impacte progressivement de nombreux secteurs d’activité. Après les annulations et les reports d'événements, les compagnies aériennes souffrent et les lieux habituellement fréquentés par les voyageurs chinois sont de plus en plus déserts.

De plus, la rupture des approvisionnements des marchandises provenant de Chine ne fait que confirmer l’évidence, à savoir que l’épidémie affecte dangereusement la croissance de certaines entreprises.

Mardi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a donc réuni des représentants des entreprises pour la deuxième fois en deux semaines. Il affirme : "Nous répondrons aux besoins de tous les chefs d’entreprise, sans exception".

Bruno Le Maire veut répondre aux besoins de tous les chefs d'entreprise

Le tourisme et l'événementiel en première ligne

Pierre Goguet, président de l’organisation nationale des chambres de commerce et d’industrie CCI France, confirme à l’AFP que "les premiers touchés sont les secteurs du tourisme, ceux des salons et expositions et des commerces de luxe".

Des villes comme Tarbes et Lourdes dans les Hautes-Pyrénées, habituellement fréquentées par les pèlerins à cette époque de l’année, perdent presque jusqu’à 30% de leurs réservations.

Bercy avait déjà instauré des mesures pour soutenir les entreprises bien avant que la France ne passe au stade 2 de la lutte contre le virus. Parmi elles, des étalements de charges sociales et fiscales ainsi que des dispositifs d’activité partielle. Le gouvernement avait également instauré un statut "en cas de force majeur" permettant aux entreprises de marchés publics d’éviter tout paiement de pénalités en cas de retard de livraison.

"Avec cette réponse rapide et immédiate, le gouvernement français souhaite limiter au maximum l’impact du coronavirus tout en étant préparé à redémarrer l’activité économique dès que possible." a déclaré Bruno Lemaire à l’AFP.