DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Migrants : la Turquie déploie 1000 policiers à la frontière grecque

euronews_icons_loading
Turkey Greece Migrants
Turkey Greece Migrants   -   Tous droits réservés  Darko Bandic/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le ministre turc de l'Intérieur Suleyman Soylu a annoncé le déploiement d'un millier de policiers le long de l'Evros, un fleuve frontalier avec la Grèce. Objectif déclaré : empêcher Athènes de repousser les migrants qui essaient de franchir la frontière depuis qu'Ankara a décidé de les laisser passer. Le ministre a survolé les camps pour évaluer la situation.

"Nous avons déployé ce matin mille policiers des forces des opérations spéciales pleinement équipés, a déclaré Suleyman Soylu. Nous avons aussi envoyé des zodiacs. Nous ne laisserons pas ceux qui maltraitent ces gens de continuer à le faire. Nous avons pris les mesures nécessaires le long de nos frontières pour empêcher de tels agissements qui constituent une violation du droit international et pour protéger nos propres frontières s'ils sont repoussés."

Selon Athènes, en une seule journée, les forces grecques ont déjoué près de 7 000 entrées illégales sur le territoire grec et 24 personnes ont été arrêtées, la plupart venant du Pakistan et de l'Afghanistan. Depuis samedi, 35 000 tentatives d'entrée en Grèce ont été stoppées et plus de 240 personnes arrêtées.

Les autorités grecques ont décidé de suspendre toutes les demandes d'asile pour un mois. Les migrants irréguliers étant arrivés en Grèce depuis dimanche ne sont donc plus éligibles à l'asile. Le ministre de l'immigration a prévenu : ceux qui entrent illégalement sur le territoire seront transférés vers un centre de détention fermé dans le nord du pays.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.