DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : l'Europe se calfeutre de plus en plus

euronews_icons_loading
Coronavirus : l'Europe se calfeutre de plus en plus
Tous droits réservés  Joan Mateu/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Par milliers, dans tout la France, la population a pris d'assaut les supermarchés pour faire des réserves, avant la prise de parole d'Emmanuel Macron lundi soir.

Le chef de l'Etat français a annoncé que pendant 15 jours au moins, la population doit se confiner sauf pour faire ses courses, aller travailler quand le télétravail n'est pas possible ou se soigner. Une attestation sera nécessaire pour quitter son domicile.

Ces mesures se rapprochent du confinement total imposé en Italie et en Espagne, les deux pays les plus touchés par la pandémie en Europe. Face à cette situation, les frontières à l'entrée de l'Union européenne et de l'espace Schengen seront fermées dès mardi pour 30 jours.

Des mesures drastiques, mais encore insuffisantes d’après le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus :

"Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés et nous ne pouvons pas arrêter cette pandémie si nous ne savons pas qui est infecté. Nous avons un message simple pour tous les pays : testez, testez, testez. Testez chaque cas suspect."

Jusqu'à présent, six des 10 pays ayant le plus grand nombre de cas de coronavirus se trouvent en Europe : l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, la France, la Suisse et le Royaume-Uni.

En Allemagne, Berlin a commencé à se vider avec la fermeture des universités, des théâtres et des terrains de jeux. Les écoles ont déjà été fermées. Ce sont désormais les commerces non essentiels qui doivent fermer leurs portes.

Angela Merkel a également appelé la population allemande à se confiner, et à ne pas voyager pendant les vacances.