DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Neuf endroits de rêve à visiter en Croatie

Neuf endroits de rêve à visiter en Croatie
Tous droits réservés  Nick Jane
Taille du texte Aa Aa

La Croatie est un carrefour entre Orient et Occident depuis des siècles. Autrefois colonie grecque, puis province romaine, la Croatie a subi l'influence des Byzantins, des Ottomans, de Napoléon et des Austro-Hongrois. Son héritage a fait de la Croatie un joyau culturel exceptionnel au patrimoine riche d'une histoire multiséculaire.

Des châteaux, églises et théâtres à la nourriture, au vin et à la musique, nous avons dressé une liste de neuf lieux à visiter pour vous imprégner de la culture croate.

Goran Razic. Source: Croatian National Tourism Board.
Marché central de RijekaGoran Razic. Source: Croatian National Tourism Board.

1- Rijeka, capitale européenne de la culture 2020

Pourquoi nous l'aimons : Rijeka possède une architecture néoclassique impressionnante, un centre ville et un marché central animés.

Que faire ? À Rijeka, les montagnes s'étendent jusqu'à la mer, un point de rencontre qui offre une abondance de possibilités gastronomiques. Dirigez-vous vers le marché de la ville pour flâner et goûter aux spécialités locales. On dîne ici depuis le 19e siècle, et c'est aussi un trésor d'architecture Art Nouveau.

Si vous visitez la ville cette année, vous avez de la chance car elle a été choisie comme capitale européenne de la culture 2020. Plus de 600 événements vont avoir lieu, dont des expositions, des spectacles, des opéras, des conférences, des concerts, des festivals, etc. L'occasion de visiter le Musée d'art moderne et contemporain, la Maison des enfants, le Musée municipal de Rijeka et le Musée naval Galeb.

Il faut essayer : Les truffes d'Istrie ! La région est célèbre pour ses champignons noirs et blancs, que l'on trouve dans les forêts de chênes de Croatie.

Kristijan Arsov
Zagreb, la vibrante capitale croateKristijan Arsov

2- Zagreb

Pourquoi nous l'aimons ? Zagreb révèle toute la complexité de l'histoire austro-hongroise.

Que faire ? Vous pouvez visiter presque entièrement Zagreb à pied. Allez voir la cathédrale néo-gothique de Zagreb, c'est un point de repère très connu, de même que l'église Saint-Marc, l'un des plus anciens bâtiments de la ville.

On dit de Zagreb qu'elle a le plus grand nombre de musées par habitant du pays, vous n'aurez donc probablement pas le temps de tous les visiter, mais ne manquez pas Mimara, le célèbre musée des beaux-arts de la ville, et le musée municipal de Zagreb, pour vous imprégner de l'histoire de la capitale.

Vous pouvez votre visite par la rue Tkalčićeva, qui est l'une des rues les plus animées de la ville depuis des siècles, puis vous promener dans la rue Bogovićeva, un endroit idéal pour observer les gens tout en dégustant une bonne tasse de café croate ; le pays est célèbre pour son café, son huile d'olive et son vin.

En tant que capitale, Zagreb est le lieu où l'on trouve une variété de cuisines régionales. Essayez-les toutes au marché central de la ville, appelé Dolac. Cherchez aussi les traditionnels "konoba", des restaurants, proches de l'auberge, qui proposent des plats locaux.

Il faut essayer : grenadir Marša, un plat de pâtes savoureux avec des oignons et du fromage ; kajzeršmarn, un dessert original avec des crêpes caramélisées ; les pâtisseries locales farcies au fromage, Štrukli, et les célèbres biscuits au poivre.

Bonus : si vous venez à la fin du printemps, vous tomberez probablement sur "Cest is d' best", l'un des nombreux festivals de rue qui transforment la ville en une scène géante avec du théâtre de rue, de la musique, des spectacles et du sport.

Aleksandar Gospic. Source: Croatian National Tourism Board
Ne manquez pas Zadar et le nord de la DalmatieAleksandar Gospic. Source: Croatian National Tourism Board

3- Zadar

Pourquoi nous l'aimons ? Vous pouvez explorer 3 000 ans d'histoire à Zadar.

Que faire ? Promenez-vous dans la vieille ville à pied pour découvrir ses divers monuments. Commencez par l'église St Donatus, qui date du 9e siècle et qui est la plus grande structure préromane de Croatie. Aujourd'hui, elle sert principalement de lieu de concert pour la musique médiévale et de la renaissance. Consultez le programme à l'office du tourisme local. La cathédrale d'Anastasia, construite aux XIIe et XIIIe siècles, vaut également la peine.

Zadar était autrefois la plus grande ville-forteresse de la République de Venise, et ses murs sont un autre point de repère. Ils ont formé, avec d'autres éléments transfrontaliers, les œuvres de défense vénitiennes entre le 15e et le 17e siècle, qui sont reconnues sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. De là, dirigez-vous vers la Porte de la Terre ferme, la principale entrée historique de la ville, construite en 1543. Elle est considérée comme l'un des plus beaux monuments de la Renaissance dans toute la Dalmatie.

Il faut essayer : la célèbre liqueur de cerises du Marasquin, une recette centenaire élaborée uniquement à partir de cerises aigres de Dalmatie; le fromage de Pag, le fromage le plus prisé de Croatie, imprégné des saveurs de la Méditerranée et trempé dans l'huile d'olive ; le brodet, un ragoût de poisson et de crabe.

Zoran Jelaca. Source: Croatian National Tourism Board.
Cathédrale Saint-JacquesZoran Jelaca. Source: Croatian National Tourism Board.

4- Sibenik

Pourquoi nous l'aimons ? Sibenik compte deux sites de l'UNESCO.

Que faire ? Le premier site classé par l'UNESCO est la cathédrale Saint-Jacques, une basilique des 15e et 16e siècles connue pour sa fusion de l'art gothique et de la Renaissance.

Les Croates ayant craint l'invasion des Ottomans pendant des siècles, la ville de Sibenik comptait quatre forteresses, la plus redoutable étant Saint-Nicolas (Tvrđava Sv Nikole) dont l'architecture défensive est également protégée par le prestigieux patrimoine mondial de l'UNESCO.

Pendant votre séjour à Sibenik, vous pourrez vous promener dans les jardins méditerranéens médiévaux, aménagés par l'architecte primé Dragutin Kiš. Ils sont situés autour de l'ancien monastère Saint-Laurent, qui mérite également une visite. Les jardins sont ouverts toute l'année, et ils accueillent souvent des événements en plein air en été.

Les plats traditionnels dalmates sont une autre bonne raison de visiter la ville. Dirigez-vous vers une taverne au bord de la mer pour y déguster un bon verre de vin, Sibenik est la principale région productrice de vin du pays.

Il faut essayer : crni rižot, un risotto noir aux calamars, servi avec du fromage râpé.

Hrvoje Klaric

5- Primošten

Pourquoi nous l'aimons ? Île dans sa vie passée, Primošten a conservé les caractéristiques architecturales d'un village de pêcheurs médiéval.

Que faire ? Il y a environ cinq siècles, lors des invasions turques, les habitants de l'îlot ont construit des murs, des tours et un pont relié au continent pour protéger la ville. Lorsque les Turcs se sont retirés, le pont a été remplacé par une chaussée. La ville mérite une visite rien que pour son atmosphère de village balnéaire croate.

Commencez par la porte de la vieille ville, vestiges en pierre des anciens murs. Ensuite, montez et visitez l'église paroissiale de St. George, construite au 15ème siècle, pour profiter de la vue unique sur la mer.

A Primošten, on peut goûter à une cuisine dalmate traditionnelle, en particulier à l'excellent vin rouge Babić, associé au fromage de chèvre, au prosciutto et aux olives originaires de Primošten.

Il faut essayer : un shot de rakia, une autre spécialité locale, une eau-de-vie populaire dans les Balkans.

Denis Peros. Source: Croatian National Tourism Board

6- Trogir

Pourquoi nous l'aimons ? C'est un musée à ciel ouvert.

Que faire ? On dit de Trogir qu'elle est l'une des villes romano-gothiques les mieux conservées d'Europe centrale. Le centre historique de la ville est protégé par l'UNESCO.

Visitez les magnifiques églises romano gothiques, notamment la cathédrale de Saint-Laurent, et la forteresse médiévale de Kamerlengo, construite par les Vénitiens au 14ème siècle. La forteresse est également utilisée pour de nombreux concerts, festivals, projections de cinéma en plein air pendant l'été. Consultez l'office du tourisme local !

Vous devez essayer : la pasticada, une sorte de ragoût de bœuf, et l'un des plats dalmates les plus populaires, chaque famille a sa propre recette.

Bonus : assistez à un spectacle de klapa, classé par l'UNESCO. Le groupe de chant traditionnel comprend généralement deux ténors, une basse et un baryton, qui interprètent des chants a capella pour célébrer l'amour, le vin, la patrie et la mer.

Kris Sliver
En été, la ville attire des flots de touristesKris Sliver

7- Split

Pourquoi nous l'aimons ? Un joyau historique avec sa vieille ville et le palais de Dioclétien, vieux de 1700 ans.

Que faire ? Le centre historique de la ville, c'est comme un voyage dans le temps. Commencez par le palais de Dioclétien, classé par l'UNESCO, c'est un complexe du 4e siècle étonnamment bien préservé. Ensuite, ne manquez pas la cathédrale St Duje, qui était autrefois le mausolée de Dioclétien. La partie centrale de la structure date de 350 après J.-C., ce qui en fait l'un des plus anciens bâtiments de cathédrale au monde.

La place Peristil devrait également être sur votre liste, une cour romaine originale où vous pourrez admirer la grande architecture du vieux Split. Les monuments en pierre qui l'entourent ont donné à la place une superbe acoustique, permettant de voir des opéras et des représentations théâtrales pendant l'été.

Vous vous perdrez certainement dans la vieille ville, un labyrinthe de rues pavées entourant le palais de Dioclétien, mais assurez-vous de trouver votre chemin jusqu'à la place du peuple et de regarder l'horloge de la vieille ville. Vous pouvez terminer votre journée en vous promenant sur la promenade de la Riva, le port de Split, pour trouver un endroit où manger : Split a une scène culinaire en plein essor.

Il faut essayer : le soparnik, une tarte fine et savoureuse à la bette.

Bonus : Si vous venez en août, ne manquez pas un autre événement protégé par l'UNESCO : Sinjska Alka, un tournoi équestre qui se déroule à Sinj (à environ 45 minutes de Split) depuis 1717.

Ivo Biocina. Source: Croatian National Tourism Board

8- Hvar et Stari Grad

Pourquoi nous l'aimons ? Hvar est habitée depuis la préhistoire.

Que faire ? La situation de Hvar au centre des routes de navigation de l'Adriatique a fait de l'île un centre artistique et culturel prospère. La ville abrite le Théâtre public de Hvar, l'un des premiers théâtres d'Europe, qui a repris ses activités après plus de 20 ans de restauration. Ce trésor culturel est ouvert aux visites et des représentations sont organisées tout au long de l'année. Consultez l'office du tourisme de Hvar pour connaître le programme le plus récent.

Les Grecs anciens ont également fondé la colonie de Pharos en 384 avant J.-C. sur la partie nord de l'île, faisant de Stari Grad l'une des plus anciennes villes d'Europe. Ils ont dessiné le paysage agricole de la plaine de Stari Grad. Elle est également inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Il faut essayer : la gregada, un simple ragoût de poisson avec des pommes de terre, est considérée comme la plus ancienne façon de cuisiner le poisson en Dalmatie, probablement apportée par les Grecs. Essayez aussi la salade de pieuvre, un classique dans le pays et une spécialité de Hvar. Accompagnez-la du vin Bogdanuša, un raisin blanc originaire de Hvar.

Patricia Jekki
Les remparts de DubrovnikPatricia Jekki

9- Dubrovnik

Pourquoi nous l'aimons ? On la surnomme la Perle de l'Adriatique et c'est justifié !

Que faire ? Entourée de forteresses, Dubrovnik offre aux visiteurs des chefs-d'œuvre architecturaux et culturels préservés depuis des siècles. Commencez votre promenade par la monumentale Porte des Pieux, située au sommet de Stradun, la splendide rue piétonne principale de la vieille ville. Visitez la cathédrale, construite sur les ruines d'une église du XIIe siècle et promenez-vous dans les rues calcaires de la ville pour admirer les bâtiments baroques. Plus tard, au crépuscule, montez les escaliers qui mènent aux remparts de la ville pour avoir une vue sur la vieille ville et la mer tout en regardant le coucher du soleil. Vous comprendrez vite pourquoi la ville a servi de décor à de multiples scènes de la série médiévale mythique Game of Thrones.

La scène culturelle de Dubrovnik regorge de festivals, de concerts en plein air, de jardins, de spectacles et d'expositions. De nombreux lieux historiques, tels que l'atrium du palais Sponza, accueillent les événements.

Avec le Festival d'été de Dubrovnik, la ville regorge de représentations théâtrales, de jazz, de ballet et de concerts. L'Orchestre symphonique de Dubrovnik est également à suivre, il organise des concerts tout au long de l'année et des événements saisonniers.

Il faut essayer : zelena Menestra, ou le ragoût vert, un plat qui existe depuis le 15e siècle. Il se compose de lard fumé et de jarret de porc, de saucisses maison, de chou, de pomme de terre et souvent d'autres légumes. Essayez aussi la rožata, un dessert médiéval traditionnel de Dubrovnik, qui ressemble à la crème brulée avec une addition très spéciale : l'eau de rose ou la liqueur de pétales de rose.