DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Chine : l'étau se desserre autour du Hubei

euronews_icons_loading
Chine : l'étau se desserre autour du Hubei
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est là que tout a commencé : la province du Hubei, aujourd'hui enfin tirée d'affaire. Après deux mois de bouclage, ceux qui étaient bloqués dans une commune pourront se déplacer et même prendre le train ou l'avion. Pour cela, il faudra être muni d'un sésame, un code QR attestant de son état de santé.

Si la Chine desserre l'étau autour de l'épicentre du Covid-19, c'est parce que les chiffres parlent d'eux-mêmes.

« La Chine continentale a rapporté 78 nouveaux cas et sept décès, tous dans le Hubei, a expliqué le porte-parole de la Commission nationale de Santé Mi Feng. Hier, le nombre de personnes guéries ou sorties de l'hôpital s'est élevé à 456, le nombre de personnes n'ayant plus besoin d'une observation médicale à 769 et le nombre de cas grave est tombé à 176. »

Ce que redoute à présent la Chine, c'est une résurgence de l'épidémie depuis l'extérieur. Sur les 78 cas signalés ce mardi, 74 étaient des personnes arrivant de l'étranger. Pour limiter les risques, les autorités imposent systématiquement des quarantaines aux nouveaux entrants.

La ville de Wuhan, qui a payé le plus lourd tribut au coronavirus, a quant à elle retrouvé un semblant de normalité. Mais le bouclage n'y sera levé que le 8 avril prochain.