DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : reprise partielle du travail sur fond de recul de l'épidémie

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Des travailleurs sur les quais de la gare d'Atocha à Madrid, le 13 avril 2020.
Des travailleurs sur les quais de la gare d'Atocha à Madrid, le 13 avril 2020.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Bernat Armangue
Taille du texte Aa Aa

Des ouvriers sur un chantier, des employés sur le quai d'un métro... Symbole d'une Espagne qui reprenait progressivement le travail ce lundi.

Des activités non essentielles reprennent

Après deux semaines d'arrêt quasi total pour l'économie, les salariés des activités non essentielles, ne pouvant pas télétravailler, ont ainsi été autorisés à reprendre leur poste ce lundi, alors que l'épidémie de coronavirus semble avoir dépassé le pic.

Ce lundi, le nombre de décès quotidien - 517 en 24 heures - est de nouveau reparti à la baisse et celui des nouvelles contaminations est au plus bas depuis le 20 mars.

"L'augmentation du nombre de cas reste stable, de l'ordre de 2% aujourd'hui par rapport à hier. Même s'il faudra attendre encore quelques jours pour consolider ces données, surtout après un week-end, ces chiffres confirment la tendance à la baisse observée ces derniers temps", a indiqué María José Sierra, coordinatrice au ministère de la Santé.

Des masques distribués dans les gares

Équipements de protection et distanciation sociale sont les maîtres mots... Le gouvernement espagnol a rappelé aux entreprises, comme aux salariés autorisés à sortir à nouveau, les règles strictes pour éviter une nouvelle vague de contagions. Le respect des mesures barrières est vérifié et encouragé dans les transports, où plus de dix millions de masques sont distribués aux passagers par des policiers et des volontaires.

"Je suis d'accord avec la distribution de masques, dit cette femme. On m'a fourni celui-ci à la gare."

"Je n'ai pas pris mon masque aujourd'hui, dit cet homme, mais je pense que c'est une bonne mesure pour nous protéger de ceux qui ont des symptômes ou sont infectés."

Ce déconfinement partiel en Espagne est loin de faire l'unanimité, certains le jugeant prématuré. Mais le Premier ministre espagnol a prévenu : il faudra encore du temps avant que la population ne retrouve une vie normale. Avec près de 17 500 morts, l'Espagne est l'un des pays les plus touchés par le Covid-19.

Près de 17 500 morts

Le bilan quotidien de la pandémie en Espagne a baissé lundi à 517 morts enregistrés lors des dernières 24 heures, alors que le pays retourne prudemment au travail, selon les données du ministère de la Santé. La veille ce chiffre était en hausse, avec 619 décès.

Le Covid-19 a fait 17 489 morts à ce jour dans le pays le plus endeuillé en Europe après l'Italie. Mais la contagion ralentit avec 3 477 nouveaux cas détectés en un jour, le chiffre le plus bas depuis le 20 mars.

Les autorités espagnoles, aidées par des ONG comme la Croix-Rouge, ont distribué ce lundi 10 millions de masques dans les transports en commun, alors que le travail reprend après deux semaines "d'hibernation" de toutes les activités économiques non-essentielles. Mais Madrid a insisté toutefois que le télétravail doit rester la norme, lorsque cela est possible.

PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Une volontaire de la Croix-Rouge espagnole distribue des masques dans la station Chamartin du métro de Madrid, le 13 avril 2020PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP