La nouvelle vie des élèves portugais

Virus Outbreak Portugal
Virus Outbreak Portugal Tous droits réservés Armando Franca/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En raison de l'épidémie de Covid-19, les élèves doivent s'habituer à suivre des cours par correspondance. Les écoles au Portugal ne rouvriront pas d'ici la fin de l'année sauf peut-être pour les lycéens qui doivent passer des examens.

PUBLICITÉ

La cloche sonne, mais les établissements scolaires restent vides au Portugal, où les élèves doivent s'habituer depuis plusieurs semaines à suivre des cours par correspondance, avec parfois des visioconférences pour conserver le lien avec la classe.

Une "expérience d'apprentissage" utile

"Cet effort collectif des enseignants et des élèves est en soi une expérience d'apprentissage qui doit être valorisée", souligne ce professeur.

Des cours de sciences ou de maths virtuels qui risquent toutefois de creuser davantage les inégalités, certains élèves n'ayant pas accès à Internet, à un ordinateur ou une tablette. Des efforts sont faits pour que les plus défavorisés puissent recevoir les cours par la poste.

L'école aussi à la télévision

L'école s'invite également à la télévision. Dès la semaine prochaine, des enseignants donneront leurs cours devant la caméra. "Les enfants qui regarderont cette émission découvriront d'autres enseignants et ils verront des choses différentes. Et cela peut être positif", souligne ce professeur.

Les écoles au Portugal ne rouvriront pas d'ici la fin de l'année sauf peut-être pour les lycéens qui doivent passer des examens. Tout dépendra de l'évolution de l'épidémie, qui a déjà fait près de 600 morts dans le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les écoles ukrainiennes pas épargnées par l'artillerie russe

Câlins et communication : comment le Danemark lutte contre le harcèlement à l'école

L'uniforme bientôt obligatoire pour les écoliers français ?