DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : Trump coupe le financement américain de l'OMS

euronews_icons_loading
Donald Trump à la Maison Blanche, le 14 avril 2020.
Donald Trump à la Maison Blanche, le 14 avril 2020.   -   Tous droits réservés  MANDEL NGAN/AFP
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a mis à exécution sa menace. Les Etats-Unis vont suspendre leur contribution financière à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), alors que la pandémie de Covid-19 tue toujours des milliers de personnes quotidiennement.

Washington, premier bailleur de l'OMS avec plus de 400 millions de dollars par an, va arrêter de financer l'agence des Nations unies le temps d'évaluer son rôle "dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus", a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi le président des Etats-Unis.

Donald Trump a reproché à l'OMS de s'être alignée sur les positions de la Chine, que la Maison Blanche accuse d'avoir initialement caché la gravité du virus lorsqu'il y a fait son apparition en décembre. Ce qui, a avance le président républicain, a empêché de contenir l'épidémie "à sa source avec très peu de morts".

"L'OMS doit être soutenue"

Le secrétaire général de l'ONU a aussitôt marqué sa réprobation, en assurant que ce n'était "pas le moment de réduire le financement des opérations" de l'OMS, qui "doit être soutenue car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19".

Il sera toujours temps d'étudier par la suite "comment ont réagi tous ceux qui ont été impliqués dans la crise", a estimé Antonio Guterres dans un communiqué.

Le secrétaire général des Nations unies a également indiqué que "le moment maintenant doit être à l'unité pour la communauté internationale, afin de travailler ensemble de façon solidaire pour arrêter ce virus et ses conséquences bouleversantes".

Le 8 avril, le chef de l'ONU avait déjà réagi aux critiques américaines à l'égard de l'OMS, en rappelant que cette organisation, avec ses milliers de personnels, est à l'avant-poste de la lutte contre la pandémie, en soutenant les Etats membres de l'ONU comme leurs sociétés, "notamment les plus vulnérables", avec des directives, de la formation ou de l'équipement.

"Haro sur le directeur de l'OMS"

L'incendie couvait déjà dans les propos de plusieurs faucons républicains. Certains, comme les sénateurs Marco Rubio et Ted Cruz, réclament même la tête du directeur général de l'organisation basée à Genève, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dont les cercles trumpistes soulignent qu'il fut membre du Parti communiste éthiopien. Ce qui en fait à leurs yeux un allié indiscutable de Pékin.

Plus de 26 000 décès aux Etats-Unis

Alors que l'administration Trump a décidé de couper les vivres à l'OMS, les Etats-Unis ont enregistré ce mardi le plus lourd bilan journalier recensé par un pays. Plus de 2 200 morts ont été en effet enregistrés sur le territoire américain. Le bilan total, également le plus lourd du monde, s'élève à plus de 25 700 morts et 600 000 cas de contamination répertoriés, selon les données de l’université américaine Johns Hopkins.