EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Coronavirus : les joueurs et l’entraîneur de l'AS Rome renoncent à quatre mois de salaire

Coronavirus : les joueurs et l’entraîneur de l'AS Rome renoncent à quatre mois de salaire
Tous droits réservés Roma TV
Tous droits réservés Roma TV
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon le communiqué du club italien, les joueurs ne seront pas payés pour les mois de mars, avril, mai et juin.

C'est un geste qui permet d'alléger le poids qui pèse sur les épaules du club en pleine crise du covid-19. Les joueurs de l'AS Rome et leur entraîneur Paulo Fonseca ont décidé de renoncer à quatre mois de salaire.

PUBLICITÉ

Selon le communiqué du club italien, les joueurs ne seront pas payés pour les mois de mars, avril, mai et juin. Objectif : réduire l'impact de la crise financière qui plombe l'économie italienne, alors que plus aucun match n'a été disputé depuis début mars.

Les joueurs et les membres du staff ont également accepté de payer directement aux employés du club mis au chômage partiel la différence entre ce qu'ils reçoivent actuellement et leur salaire normal.

"Le capitaine Edin Dzeko, tous les joueurs et Paulo ont montré qu'ils comprenaient vraiment ce que représente ce club et nous les remercions également pour leur geste magnifique en faveur de nos employés".
Guido Fienga
Directeur général de la Roma

La direction du club contribuera elle aussi aux efforts en abandonnant un pourcentage de son salaire pendant la période de fermeture.

Car c'est le monde du football tout entier qui est touché par les conséquences de la pandémie de coronavirus. La Juventus et Parme avaient déjà annoncé avoir trouvé un accord de baisse des salaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

JO 2021 : des épreuves sans spectateur à Tokyo

A deux semaines des JO, l'état d'urgence sanitaire décrété à Tokyo

L'Association médicale de Tokyo met en garde à 100 jours des JO