DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Israël : la Cour suprême doit se prononcer sur les deux questions qui divisent le pays

euronews_icons_loading
Israël : la Cour suprême doit se prononcer sur les deux questions qui divisent le pays
Tous droits réservés  Tsafrir Abayov/Copyright 2020 The Associated Press All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Ce sont les 11 juges qui vont décider du sort politique de Benjamin Netanyahu... La Cour suprême israélienne doit répondre à deux questions qui agitent et divisent le pays : l'inoxydable Premier ministre peut-il former un nouveau gouvernement malgré son inculpation pour corruption et son procès imminent ? Et son accord avec son ancien ennemi juré pour se partager le pouvoir sur trois ans est-il légal ?

À l'origine de la plainte, des partis et des ONG, qui crient au hold-up démocratique. Mais les partisans du Likoud espèrent, eux, voir Benjamin Netanyahu rester aux commandes pour réaliser ses promesses, notamment l'annexion de la vallée du Jourdain et de pans entiers de la Cisjordanie.

Accusé de corruption, malversation et abus de confiance, il a vu son procès reporté à la mi-mai pour cause de coronavirus. Son accord pour former un gouvernement d'union avec le centriste Benny Gantz prévoit qu'ils soient chacun Premier ministre pendant 18 mois.

Si cet accord est jugé non conforme aux lois fondamentales, de nouvelles législatives – les quatrièmes en un peu plus d'un an – seront organisées.