DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : par endroit en Europe, le déconfinement s'accélère

euronews_icons_loading
Covid-19 : par endroit en Europe, le déconfinement s'accélère
Tous droits réservés  Luca Bruno/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le déconfinement s'est accéléré mardi dans plusieurs pays pour tenter de relancer des économies paralysées par le coronavirus, qui a déjà fait plus de 250.000 morts et poursuit sa progression notamment en Russie, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

L'Italie est entrée dans la phase 2 de son réveil. Certaines mesures ont été assouplies depuis ce lundi. Conséquence, le bruit est de retour dans la capitale italienne. 4,4 millions de personnes étaient appelées à reprendre leur activité dans le pays, principalement dans la construction, la manufacture et le commerce de gros.

Les parcs ont rouvert et il est enfin possible de rendre visite à ses proches, avec un masque. De leur côté, les restaurant peuvent faire de la vente uniquement à emporter. Certains secteurs se plaignant de ne pas pouvoir reprendre leur activité, comme les salons esthétiques.

"Ma boutique pourrait ouvrir aujourd'hui. Les autorités ont décidé que nous devions rouvrir le 1er juin, je ne comprends pas pourquoi. D'autres activités sont déjà ouvertes et elles ne respectent pas les nouvelles règles" se plaint Margherita Borgo : propriétaire d'un salon d'esthétique à Milan.

En France, retour à l'école progressif dès le 11 mai

C'est une des grandes inconnues du déconfinement: masque "grand public" sur le visage, Emmanuel Macron est venu mardi dans une école des Yvelines tenter d'apaiser les inquiétudes sur la périlleuse rentrée qui s'annonce en pleine épidémie de coronavirus.

A quelques jours du début du déconfinement le 11 mai, le chef de l'Etat a échangé avec quelques enfants de personnels indispensables actuellement scolarisés à l'école élémentaire Pierre Ronsard de Poissy (Yvelines) et s'est entretenu par visioconférence avec des maires et directeurs d'école du département, prônant "bon sens" et souplesse face aux particularités locales.

Car ce retour en classe, soumis à un protocole très strict qui risque de virer au casse-tête, inquiète parents, enseignants et élus locaux, particulièrement en région parisienne. Beaucoup de maires refusent de rouvrir les écoles dès la semaine prochaine, ou alors a minima. Ce qui entraînerait des répercussions en cascade, notamment sur la garde des enfants.

"Je comprends leurs angoisses, leurs questions, leurs inquiétudes", a lancé le président. Et de plaider pour un "retour progressif et concerté", avec pour objectif que "tous les enfants qui ont besoin de revenir à l'école (...) puissent trouver une école ouverte avec un temps aménagé".

Au moment où plusieurs pays voisins de la France entament leur déconfinement, l'exécutif insiste sur l'urgence de remettre le pays en marche, après le confinement inédit de millions de Français pendant près de deux mois.

Pour autant, ce déconfinement doit rester très prudent, a répété Emmanuel Macron en prévenant qu'il faudrait attendre début juin pour savoir si les déplacements des vacances d'été seront autorisés.

Royaume-Uni, Russie : le pic pas encore atteint

Le Royaume-Uni, où le Premier ministre Boris Johnson devait présenter dimanche un plan de déconfinement progressif, est devenu mardi le premier pays en Europe à franchir la marque des 30.000 morts, et le deuxième le plus touché dans le monde.

Et la Russie, qui se prépare à une levée progressive du confinement à partir du 12 mai, assiste de son côté à une accélération de la pandémie, avec pour le troisième jour d'affilée dix mille nouveaux malades recensés. Parmi les personnes atteintes, le Premier ministre Mikhaïl Michoustine.

Le bilan officiel des décès attribués au Covid-19 est de 1.451 morts, soit un taux de mortalité très faible par rapport à ce qui a été enregistré en Italie, en Espagne ou aux Etats-Unis.

Les autorités russes affirment que cela est dû à la fermeture rapide des frontières, au grand nombre de tests effectués et à un suivi des infections, mais des voix critiques mettent en doute ces chiffres, soupçonnant notamment que de nombreux décès ne soient pas comptabilisés car

Allemagne, les restaurants rouvriront bientôt

Signal fort, la Bavière, l'un des Etats régionaux les plus peuplés et l'un des plus prospères d'Allemagne, a annoncé mardi la réouverture de ses restaurants à partir du 25 mai, en dépit des consignes de prudence de Berlin. Le chef du centre national allemand de lutte contre les maladies a averti qu'il y aurait une deuxième vague d'infections au coronavirus, mais le pays était bien préparé pour y faire face.