DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le confinement fait craindre une hausse des cas de tuberculose

euronews_icons_loading
Virus Outbreak Other Diseases
Virus Outbreak Other Diseases   -   Tous droits réservés  Rajesh Kumar Singh/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La lutte contre le Covid-19 fait oublier d'autres pathologies graves comme la tuberculose qui pourrait connaître une recrudescence, notamment chez les populations les plus précaires.

Le confinement, un obstacle au dépistage et aux traitements

Les mesures de confinement et donc la promiscuité créent un terrain propice à la propagation de la bactérie responsable de cette maladie pulmonaire contagieuse qui se soigne avec des antibiotiques.

Or, les mesures de restriction sont un obstacle au dépistage et au traitement, explique Lucica Ditiu, la directrice de l'association "Halte à la tuberculose" :

"Les gens qui sont confinés peuvent difficilement se déplacer pour se rendre dans un centre de soins et s'ils peuvent se déplacer, il y a peu de places pour se faire diagnostiquer et obtenir un traitement. Par ailleurs, la plupart des soignants qui traitent la tuberculose - médecins, infirmières, techniciens de laboratoire - plus globalement les spécialistes des maladies pulmonaires ou des maladies infectieuses sont actuellement en première ligne dans la lutte contre le Covid-19. "

La maladie infectieuse la plus meurtrière au monde

Avec environ 1,5 million de morts chaque année, la tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde devant le Sida. Une étude épidémiologique estime que les mesures de confinement pourraient entraîner plus d'un million de morts supplémentaires et six millions de nouvelles infections d'ici à 2025.