This content is not available in your region

En Inde, en raison de la crise sanitaire, les cas de tuberculose explosent

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
En Inde, en raison de la crise sanitaire, les cas de tuberculose explosent
Tous droits réservés  AFPTV

En raison de la mobilisation des soignants sur le front du Covid-19, des difficultés d'accès au soin et du recul des budgets alloués à la lutte contre la maladie, le nombre de cas de tuberculose augmente dangereusement dans le monde... C'est le cas en Inde.

C'est l'une des conséquences du Covid 19 : la perturbation des services de santé a anéanti des années de lutte contre la tuberculose. Selon l'OMS, les décès sont repartis à la hausse pour la première fois en plus de 10 ans.

C'est le cas en Inde, qui abrite un quart des infections à la tuberculose dans le monde. De plus, certains ignorent qu'ils sont contaminés, alors qu'il est possible de guérir en traitant correctement cette maladie pulmonaire.

A Mumbaï, mégalopole de 20 millions d'habitants et point chaud de la tuberculose, l'hôpital a créé un programme de santé pour maintenir les patients jusqu'à leur guérison.

Certains patients hésitent à se faire tester, comme l'explique Pranita Tipre, responsable du service de lutte contre la tuberculose, à l'hôpital de Mumbaï : "Les symptômes du Covid et ceux de la tuberculose sont les mêmes. Nous avons réalisé que les gens ne se testent pas pour la tuberculose, par peur de devoir se faire tester pour le Covid, d'être positif et d'être placés en quarantaine. C'est un vrai problème, et c'est pour cela qu'ils ne se manifestent jamais".

Ashna Ashesh, 29 ans, diagnostiquée il y a quatre ans avec une tuberculose multirésistante, a vu comment les patients, dont beaucoup étaient isolés et sans emploi en raison des confinements, avaient du mal à obtenir du soutien.

Éliminer la tuberculose

L'Inde est maintenant confrontée à une bataille difficile pour atteindre l'objectif du Premier ministre Narendra Modi de mettre fin à la propagation de la tuberculose d'ici 2025, cinq ans plus tôt que l'objectif de l'ONU.

Les experts et les survivants appellent à des campagnes de terrain intensives pour trouver les cas "manquants", à davantage de financement pour les vaccins et à un soutien pour lutter contre la malnutrition, un déclencheur majeur de la tuberculose.

Kuldeep Singh Sachdeva de l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies pulmonaires a déclaré que les États devaient augmenter les services tels que les visites à domicile et les dépistages de masse.

"C'est le seul moyen maintenant d'éliminer la tuberculose", a déclaré Sachdeva, qui dirigeait auparavant le Programme national d'élimination de la tuberculose du gouvernement.

Programme à Mumbaï

Mumbaï – une mégapole de 20 millions d'habitants et point chaud de la tuberculose – a mis en place un programme pour maintenir les patients, avec de jeunes survivants tels que Seema Kunchikorve, qui a reçu un diagnostic de tuberculose il y a cinq ans : "Le traitement a beaucoup d'effets (secondaires) que les patients ne peuvent pas supporter".

Vijay Chavan, qui traite des patients atteints de tuberculose résistante aux médicaments dans une clinique de Médecins sans frontières (MSF) à Mumbaï, a déclaré que la bataille contre le Covid-19 avait montré la voie pour lutter contre l'ancienne pandémie.

Selon des experts, en Inde, un demi-million de personnes seraient mortes de cette maladie pulmonaire en 2020... Soit un tiers du bilan mondial.