Coronavirus : l'OMS met en garde contre une seconde vague en Europe cet hiver

Coronavirus : l'OMS met en garde contre une seconde vague en Europe cet hiver
Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hans Kluge, le directeur Europe de l'Organisation mondiale de la santé, redoute une seconde vague, encore plus terrible, couplée aux épidémies saisonnières.

PUBLICITÉ

C'est une sévère mise en garde qu'a lancé par le directeur régional de l'OMS pour l'Europe. Alors que les restrictions sont allégées sur le continent, Hans Kluge prévient dans une interview au Telegraph : le coronavirus reviendra cet hiver. Une seconde vague qui pourrait être plus terrible encore que la première car elle sera associée à d'autres épidémies saisonnières comme celle de la grippe.

Au Royaume-Uni, le deuxième pays le plus endeuillé au monde avec près de 34 000 morts, le gouvernement défend sa politique d'assouplissement des restrictions malgré un taux de reproduction qui reste inquiétant. Matt Hancock, le secrétaire d'État à la Santé, a annoncé qu'il se situait actuellement entre 0,7 et 1.

Les autorités espèrent déployer d'ici la fin du mois une application de traçage pour avertir les personnes ayant été en contact avec des malades.

En Espagne, où la majorité des habitants sort par paliers d'un des confinements les plus stricts, la capitale devra encore attendre une semaine au moins avant un véritable assouplissement. Madrid continue d'enregistrer le plus grand nombre de contaminations quotidiennes avec la Catalogne. Mais une partie de la population madrilène s'impatiente et le fait savoir à coup de « casserolades ». Le Covid-19 a fait en Espagne plus de 27 000 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les hommes sont-ils plus nombreux à quitter leur pays pour demander l'asile en Europe ?

Les saumons menacés par le réchauffement climatique

Rejoindre l'Union européenne, le rêve des manifestants à Londres