EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Coronavirus : des autopsies pour mieux comprendre la maladie

Des autopsies pour mieux comprendre la maladie du coronavirus
Des autopsies pour mieux comprendre la maladie du coronavirus Tous droits réservés Axel Heimken/(c) dpa/Pool
Tous droits réservés Axel Heimken/(c) dpa/Pool
Par euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Allemagne, des médecins légistes pratiquent des autopsies sur des patients décédés du Covid-19 pour mieux comprendre les mécanismes de la maladie.

PUBLICITÉ

En Allemagne, des médecins légistes pratiquent des autopsies sur les patients décédés du Covid-19 pour en apprendre plus sur la maladie. Au centre médical universitaire de Hambourg, scanners et analyses des organes au microscope viennent compléter les examens qui révèlent que le coronavirus affecterait non seulement les poumons mais aussi les reins. Il impacterait également la coagulation sanguine. Autant de résultats qui pourraient expliquer les nombreux symptômes du coronavirus.

"Nous avons détecté de petits infarctus et de légères occlusions vasculaires sur différents organes. Dans les reins par exemple mais aussi, le système veineux central, dans le cerveau, ce qui peut entraîner des lésions organiques associées",explique le Dr. Bodo Plachter, virologue.

Les spécialistes mettent aussi en garde contre l'hypothèse d'une possible immunité contre le virus après avoir l'avoir contracté.

"De plus en plus d'études indiquent que les patients qui sont guéris restent encore limités, notamment en ce qui concerne la fonction pulmonaire. Leur respiration est altérée. Pour le moment, nous n'avons pas assez de recul sur la maladie pour dire si ces troubles permanents dureront encore des mois, des années", ajoute le virologue.

Les scientifiques du centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf mènent parallèlement une autre étude axée sur le Covid-19 chez l'enfant. Comment ces derniers tombent-ils malades ? Quel rôle jouent-ils dans la propagation du virus ? Surtout, peut-on réellement affirmer que les plus jeunes sont moins impactés par la pandémie ? Cela a souvent été dit, or, de nombreux médecins affirment que ce point reste, pour l'heure, une simple théorie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les scientifiques de l’UE demandent de consacrer 3 % du PIB à la recherche

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés

Au carnaval de Rio, l'hommage à la culture yanomamie