DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une reconversion solidaire réussie pour aider les sourds et malentendants

euronews_icons_loading
Une reconversion solidaire réussie pour aider les sourds et malentendants
Tous droits réservés  Euronews 2020
Taille du texte Aa Aa

C'est l'histoire d'une reconversion express et solidaire d'une entreprise en temps de pandémie. La société bruxelloise Brochage Renaître relie depuis près de 50 ans des catalogues. Mais aujourd'hui 15 employés en situation de handicap fabriquent des masques destinés aux sourds et malentendants. L’astuce... l’ajout d’un tissu transparent pour pouvoir lire sur les lèvres.

Tout est parti d’une employée de la société qui a souligné auprès de sa direction les difficultés de communication liées au port du masque. Le week-end du 1er mai la directrice, Sabine Charlier, a donc ressorti sa machine à coudre. Elle a fabriqué trois prototypes. En début de semaine, les autorités régionales ont immédiatement commandé 10 000 masques. "En deux jours on a acheté des machines à coudre, on a acheté du tissu, on a mis en place une méthode de travail. On a formé nos moniteurs et le personnel qui encadre. On a fait des fiches descriptives de chaque étape de travail. Et à partir du vendredi on a pris 15 volontaires à qui on a appris à coudre. Et le lundi qui suivait on était opérationnel", détaille Sabine Charlier En 10 jours l’entreprise s’est lancée dans un nouveau défi.

Pour les premiers concernés, cette astuce de fabrication leur permet de communiquer sans se mettre en danger. Avec son masque transparent Donia arbore un large sourire. Malentendante, elle se félicite de cette production car "avec ce morceau transparent je peux lire sur les lèvres des gens et c'est beaucoup plus facile pour communiquer". Sur 150 employés, l'entreprise compte environ 60% de personnes en situation de différents handicaps. Ces masques étaient une nécessité pour le travail en interne.

Un masque pour de nombreuses activités

Pour la société qui tournait à 10% de son activité cette production est une façon de se relancer. Les dirigeants découvrent aussi que ces masques intéressent de nombreux secteurs dans tout le pays. "Il y a une grosse demande pour des logopèdes (orthophonistes), des instituteurs primaires, des personnes dans des hôpitaux, des personnes qui travaillent avec des personnes âgées parce que pour les personnes c'est très difficile de ne plus voir l'expression" du visage, précise Sabine Charlier. Un peu plus tard c’est une crèche qui confirmait avoir reçu sa commande de masques transparents pour le plus grand plaisir de l’établissement.

Brochage Renaître peut aujourd'hui produire 300 masques par jour grâce à une quinzaine de personnes qui n'avaient jamais cousu de leur vie.