DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Masques jetables : gare aux risques de contamination et de pollution

euronews_icons_loading
Masques jetables : gare aux risques de contamination et de pollution
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Les masques sont devenus incontournables au Portugal et dans de nombreux pays.

Une fois utilisés, les masques à usage unique doivent être jetés dans une poubelle et surtout pas dans celle du recyclage. Ils n'y ont jamais eu leur place et le risque est grand de contaminer les travailleuses et travailleurs des centres de tri.

Les mauvaises pratiques sont notamment dénoncées dans les centres de recyclage comme celui de "Valor Sul", à Lisbonne, qui est le plus grand du pays. "Il y a encore beaucoup d'erreurs : des masques et des gants sont jetés dans les poubelles de tri alors que ça ne doit pas être le cas. Nous les retrouvons ensuite dans notre centre, explique Ana Loureiro. Nous avons fait un test : pendant deux heures, nous avons rempli trois sacs de masques et de gants", ajoute-t-elle.

Comme les mégots des cigarettes ou d'autres déchets, les masques n'ont rien à faire par terre. En France, pourtant, les rues de certaines villes comme Paris en sont jonchés, exposant les balayeurs au risque d'être contaminé.

"Quand vous êtes chez vous, le mieux à faire c'est de les mettre dans un sac plastique fermé pendant vingt-quatre heures. Au bout de vingt-quatre heures, vous pouvez les jeter à la poubelle. De cette manière-là, vous limiterez l'exposition des agents chargés de ramasser les poubelles", recommande Paul Simondon, adjoint à la maire de Paris, en charge de la propreté.

Les ONG de défense de l'environnement dénoncent par ailleurs le retour en force du plastique sous toutes ses formes : masques, suremballage, vitres en Plexiglas... Une véritable menace pour les océans et la planète comme en atteste cette vidéo publiée par le média Brut.

Pendant ce temps-là… - 26 mai 2020

Pendant ce temps-là, ces plongeurs ont découvert de nouvelles espèces dans la mer Méditerranée : des masques et des gants…

Publiée par Brut sur Mardi 26 mai 2020