EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Grèce : une mission pour sauver les eaux polluées d'Ithaque

Retrait du filet d'une ferme piscicole abandonnée à Ithaque en Grèce
Retrait du filet d'une ferme piscicole abandonnée à Ithaque en Grèce Tous droits réservés Healthy Seas
Tous droits réservés Healthy Seas
Par Apostolos Staikos
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'organisation "Healthy Seas" nettoie les eaux polluées par des fermes piscicoles abandonnées à Ithaque

PUBLICITÉ

Pour la troisième année consécutive, l'organisation néerlandaise à but non lucratif "Healthy Seas" est intervenue dans les eaux de cette île du sud de la Grèce.

Objectif principal de la mission, nettoyer les eaux polluées et rendues dangereuses par des fermes piscicoles laissées à l'abandon.

L'île en compte deux qui rejettent des débris, des plastiques dans l'environnement marin depuis plus de dix ans.

Ces polluants perturbent les écosystèmes marins, mettant en danger la flore et la faune.

Selon Veronika Mikos, présidente de l'organisation "Healthy Seas", "Ces fermes fantômes sont d'anciennes installations agricoles abandonnées, en ruine, qui polluent la région. Ce n'est pas seulement un problème pour la vie marine et l'environnement,mais ca l'est aussi pour les habitants, pour le tourisme et les loisirs. Les communautés locales perdent la zone polluée par les fermes fantômes", dit-elle.

Un filet retiré des eaux d'Ithaque en Grèce
Un filet retiré des eaux d'Ithaque en GrèceEuronews

La pollution de la mer affecte particulièrement les pêcheurs locaux qui cherchent en vain du poisson autour de l'île. Ces derniers se retrouvent fréquemment piégés et meurent dans les filets des fermes abandonnées, ou quittent tout bonnement la zone en raison de la pollution.

"Le volume de poissons diminue d'année en année. Il y a beaucoup de déchets au fond de l'eau. Tout cela doit sortir de la mer. C'est une initiative très importante.", indique Argiris Manias, un pêcheur d'Ithaque

Healthy Seas au travail dans les eaux de la mer Méditerrannée, en Grèce
Healthy Seas au travail dans les eaux de la mer Méditerrannée, en GrèceHealthy Seas

"Tout le monde nous soutient vraiment bien et c'est une très bonne chose " !

Après dix jours d'efforts, deux sites importants ont été traités : l'un près de Patras et l'autre à Ithaque. Environ 30 tonnes de filets et de déchets ont été ramassés à Patras, tandis que le nombre à Ithaque pourrait être encore plus élevé. On attend le bilan 

Dans les deux cas, les habitants soutiennent cet effort, car jusqu'à présent, ils n'ont constaté aucune initiative de nettoyage de la part de l'État grec.

Selon Pascal Van Erp, fondateur de l'organisation non gouvernementale «Ghost Diving» 

"En 2021,  la communauté locale était un peu sceptique, et nous disait, "alors comme ça vous nettoyez les fermes, pour de vrai ? D'accord, on vous laisse faire et voyons où cela va nous mener.

"Maintenant, tous les feux sont au vert.Les garde-côtes, le maire, tout le monde, tous les habitants, tout le monde nous soutient vraiment bien et c'est une très bonne chose." déclare-t-il. 

Un fléau pour la planète

Des initiatives comme celle ci permettent de limiter les dégâts dans certaines régions du monde, mais ce travail d'éradication des plastiques et des déchets marins est encore immense. 

Le phénomène est aujourd'hui difficile à quantifier, mais on estime que les filets fantômes, les filets de pêche, et tout le matériel perdus ou abandonnés, représentent environ 10% de tous les déchets plastiques dans les mers ou océans de la planète.

Journaliste • Jean-Philippe Liabot

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La protection des océans contre le plastique débute dans nos rivières

La pollution aux microplastiques de plus en plus présente dans les océans

Déchets plastiques marins : l'appel à la mobilisation des citoyens et chercheurs européens