DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe tourne doucement le dos au coronavirus

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  screenshot
Taille du texte Aa Aa

Prendre le soleil au jardin des Tuileries à Paris : ce n'était plus possible depuis plus de deux mois mais depuis ce samedi les habitants de la capitale française ont pu profiter de la réouverture des espaces verts ou des berges de la Seine.

Mardi, et non pas ce lundi pour cause de Pentecôte, ce sont les cafés et les restaurants qui vont accueillir leur public à nouveau, mais en extérieur seulement et avec des strictes règles de distanciation.

Au Royaume-Uni, la sortie du confinement se poursuit doucement même si le système national d'alerte santé indique des taux encore importants de transmission du Covid-19. Les écoles rouvrent ce lundi.

Dominic Raab, ministre britannique des Affaires étrangères : "Nous devons surveiller ça très attentivement. Et s'il y a une légère augmentation du nombre de cas, si nous arrêtons de faire les progrès que j'ai décrits, nous devrons prendre de nouvelles mesures et cibler le virus où qu'il puisse apparaître. Donc nous progressons. Évidemment, c'est un moment délicat, mais nous ne pouvons pas rester confinés pour toujours. Nous devons faire la transition. Et plus nous serons prudents , plus je pense que nous allons construire de la confiance dans l'approche que nous adoptons."

En Espagne le Premier ministre a demandé une ultime prolongation de l'état d'urgence, de quoi limiter encore jusqu'au 21 juin les mouvements des personnes, et ce malgré un confinement qui s'est bien assoupli dans plusieurs régions espagnoles.

Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol, a déclaré : "Le pouvoir de décision, et ce que je vous dis est primordial, dans le cadre de cette dernière étape de déconfinement, est laissé aux présidents de région, la seule chose qui reste entre les mains du gouvernement c'est le contrôle des déplacements".

Au Vatican, François est apparu à sa fenêtre pour la première fois depuis trois mois. Sur la place Saint Pierre, moins nombreux qu'en période pré-coronavirus, les fidèles ont écouté le pape déclarer que soigner les gens était plus important que soigner l'économie.

Enfin en Russie, la population a retrouvé le loisir de sortir de chez elle, mais à Moscou cela doit se faire selon un calendrier décidé maison par maison. Les dernières mesures de confinement strict devraient rester en vigueur jusqu'au 14 juin.