DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les monuments historiques fragilisés par le Covid-19

euronews_icons_loading
Les monuments historiques fragilisés par le Covid-19
Tous droits réservés  NRK via EVN
Taille du texte Aa Aa

On les appelle les églises en bois debout. Celle de Borgund, en Norvège, est l'une d'elles, témoin précieux du développement du christianisme en Scandinavie. Précieux et fragile. Alors quand l'endroit doit être désinfecté à cause du Covid-19, comme une église contemporaine, les problèmes surviennent :

"Les gens veulent vraiment toucher l'église, mais cette année, ils ne doivent pas le faire," explique Tanna Gjeraker, la directrice de l'église de Borgund. "Nous ne pouvons pas désinfecter, alors ne tombez pas dans la tentation. Si nous commençons à laver, nous allons endommager le bois".

Mais en même temps, les édifices religieux doivent continuer à être accessibles au public. Le monument vieux de huit siècles doit être préservé, et les visiteurs comblés à la fois.

"Il est important pour nous de pouvoir accueillir les gens et leur donner un aperçu de ce patrimoine représenté par les églises en bois debout" souligne Jon E. Tamnes, directeur de la préservation du patrimoine historique norvégien.

Depuis ce lundi, l'église de Borgund est à nouveau ouverte. Afin d'éviter la propagation du virus, seules quelques personnes à la fois sont autorisées à y entrer.