DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Espagne, la colère des forains, « oubliés » des plans gouvernementaux

euronews_icons_loading
En Espagne, la colère des forains, « oubliés » des plans gouvernementaux
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Se faire peur, virevolter ou faire un tour d'auto-tamponneuses… En Espagne, la fête foraine est une tradition bien ancrée. De mars à octobre, les forains parcourent le pays. Mais cette année, coronavirus oblige, pas d'attractions.

Un coup dur pour ce secteur qui emploie quelque 200 000 personnes et fait vivre près de 32 000 familles, dont c'est souvent la seule source de revenus.

À cette période, Javier Santillán fait normalement voyager son parcours d'une fête de village à l'autre.

« Mes parents qui nous emploient normalement mon frère, ma sœur et moi, n'ont pas de travail, ils ne peuvent pas nous faire de contrat, explique-t-il. Moi je survis parce que là où j'habite, le maire du village sait que j'ai une famille nombreuse et que je n'ai aucune aide. Alors il m'emmène de la nourriture et on me donne des bons pour faire des courses au supermarché. »

« Les oubliés » des mesures gouvernementales

Cette semaine, les forains de Madrid ont manifesté pour demander au gouvernement une consultation. Leur mot d'ordre : « Nous voulons travailler ». Certains ont trouvé de petits boulots, mais le contexte économique est très défavorable.

« Nous sommes nombreux à aller dans les associations caritatives, certains dépriment. Qu'est-ce qu'ils attendent, qu'un de nous se suicide, pour nous écouter ? », se lamentait un forain lors de cette manifestation.

Des mesures pour tenir

Assistés par des avocats, les forains cherchent des solutions. Ils espèrent obtenir du gouvernement des mesures d'urgence, notamment une réduction d'impôts et des prêts à taux préférentiel.

« Nous voulons travailler et s'ils ne nous laissent pas travailler, alors, qu'ils nous aident, réclame Fernando Piqueras, le président de l'association des forains de la communauté de Madrid. De nombreuses familles dépendent de cette activité. Celui qui tient un bar a droit à une solution, celui qui a une pharmacie a droit à une solution, ils reprennent le travail progressivement. Mais nous, nous n'apparaissons pas dans les plans du gouvernement. »

S'ils n'obtiennent pas gain de cause, ils promettent une manifestation à Madrid avec des forains venus de toute l'Europe. Les forains espagnols ont d'ores et déjà constitué une association au niveau national pour peser davantage face au gouvernement. L'objectif est aussi de porter leurs revendications jusqu'à Bruxelles pour faire pression sur l'Union européenne et rassembler les professionnels du secteur sur l'ensemble du continent.