DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les funestes prévisions de l'OCDE : une récession mondiale d'au moins 6% en 2020

euronews_icons_loading
Les funestes prévisions de l'OCDE : une récession mondiale d'au moins 6% en 2020
Tous droits réservés  Fernando Vergara/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'OCDE a publié ses prévisions pour l'après-coronavirus. Elle prévoit pour 2020, la pire récession économique en temps de paix depuis 100 ans.

A cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, les perspectives économiques mondiales ne sont pas bonnes - on le savait déjà. Or, voilà que l'OCDE nous en donne une preuve supplémentaire.

L'Organisation de coopération et de développement économiques a livré ce mercredi ses chiffres pour 2020 et 2021. Et d'après l'OCDE, l'économie mondiale va subir cette année sa pire contraction en temps de paix sur les 100 dernières années.

La récession devrait dépasser les 11% en France, en Italie et au Royaume-Uni. Ca, c'est dans le cas où l'épidémie de Covid-19 "reste sous contrôle". Mais l'OCDE envisage aussi le risque d'une deuxième vague épidémique, et donc un scenario encore plus catastrophe.

Nous tablons sur un recul de 6% de l'économie mondiale en 2020. Mais s'il y avait une deuxième vague, alors là, la récession serait d'au moins 7,5%. Et le renversement de tendance aura plutôt la forme d'un U que celle d'un V.
José Ángel Gurría
Secrétaire général de l'OCDE

En cas de deuxième vague d'épidémie, les économies plongeraient encore davantage, avec des chutes de plus de 14% dans plusieurs pays, d'après les prévisions de l'OCDE.

Une Europe unie ?

L'Europe a été durement touchée par l'épidémie de coronavirus. Le coût économique est donc lourd pour le Vieux Continent. Or, pour faire face à cette situation, les Européens ont tout intérêt à s'unir, d'après le patron de l'OCDE.

L'avenir de l'Europe, c'est l'intégration, dit-il. C'est une Europe intégrée. Ensemble, les Européens saurons mieux se défendre. Le niveau de bien-être augmentera.
José Ángel Gurría
Secrétaire général de l'OCDE

Par ailleurs, pour permettre aux économies de se redresser, l'OCDE préconise notamment de "renforcer les systèmes de santé".

Enfin, dans son rapport, l'OCDE encourage les gouvernements à concevoir des économies "plus justes et plus durables".