EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19 : l'Allemagne lance son application

Covid-19 : l'Allemagne lance son application
Tous droits réservés Hannibal Hanschke/AP
Tous droits réservés Hannibal Hanschke/AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Allemagne lance son application pour lutter contre la pandémie de Covid-19, mais comme dans d'autres pays, ce type d'outil, qui met la main sur les données personnelles, reste controversé.

PUBLICITÉ

Quel équilibre trouver entre impératifs sanitaires et libertés fondamentales ?

Ce mardi, l'Allemagne a lancé à son tour une application pour lutter contre la pandémie de Covid-19, mais comme dans d'autres Etats, cet outil, qui met la main sur les personnelles reste controversé. Il s'ajoute au dispositif mis en place dans les offices de santé locaux, qui contactent les patients testés positif, appelés dans l'heure par les étudiants en médecine qui vont mener un travail d'enquête et retrouver leurs contacts les plus récents.

"Nous voulons apporter chaque jour des améliorations à cette application", indique Jens Spahn, ministre allemand de la santé, "à partir des retours que l'on a ; j'en ai déjà eu beaucoup et je suis ravi que ces réactions trouvent un écho très, très fort, l'application va encore s'améliorer au fil des jours, au fil des heures. L'application est sécurisée, facile à utiliser, et basée sur le volontariat. On ne peut pas faire mieux".

En Allemagne, quatre personnes sur dix se disent prêtes à utiliser l'application, d'après un récent sondage.

La Norvège, elle, a décidé de suspendre son application destinée à lutter contre la pandémie, estimant que le niveau de propagation ne justifiait plus une collecte de données personnelles aussi large.

"Nous sommes inquiets du fait que les gouvernements se précipitent souvent sur les applications les plus invasives de traçage des contacts", note Rasha Abdul Rahim, directrice adjointe d'Amnesty Tech, "sans envisager d'autres alternatives qui pourraient constituer un équilibre plus adapté entre le besoin - légitime - de contenir la progression de l'épidémie et la vie privée. Ces deux choses ne sont pas fondamentalement incompatibles. Ce que nous demandons aux gouvernements, c'est de s'assurer que les droits humains et la vie privée occupent une place centrale au regard de ces applications de traçage".

Pour l'heure, l'Allemagne affiche l'un des bilans les moins lourds d'Europe, avec près de 190 000 cas de Covid-19 et plus de 8 800 morts dûs à la pandémie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pékin mobilisé contre le Covid-19, le Brésil dépassé, et une découverte de chercheurs britanniques

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot