DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Russie : Vladimir Poutine attend son plebiscite

euronews_icons_loading
Russie : Vladimir Poutine attend son plebiscite
Tous droits réservés  Pavel Golovkin/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

"Choisissez votre amendement", est-il écrit sur ce stand. Les bénévoles du gouvernement russe communiquent sur le référendum organisé jusqu'à ce mercredi. Les différents amendements proposés devraient donner à Vladimir Poutine la possibilité - entre autres - de se maintenir au pouvoir, après vingt ans déjà au Kremlin.

"Nous invitons les gens, dit cette bénévole, à se familiariser avec tous les amendements qui seront adoptés avec cette réforme. L'ancienne génération est celle qui s'y intéresse le plus. Lorsque nous leur disons qu'il y aura une indexation annuelle des pensions et que cela sera inscrit dans la Constitution, alors ils disent "oh oui, c'est une bonne idée".

Irina et Yulia, institutrices de cette banlieue de Moscou, sont d'accord avec l'ensemble des amendements, leur préféré étant celui qui permet à Vladimir Poutine d'être réélu en 2024.

"Nous le connaissons, dit Irina, depuis longtemps maintenant, et, en principe, nous sommes satisfaits de ses positions et de ses actions, et donc nous allons le soutenir".

Evgeni, un retraité de la même ville, dit que le vote est une farce et pense que Poutine doit partir. Il dit : "Le pouvoir doit changer, c'est clair. Il est au pouvoir depuis vingt ans et rien n'a été fait."

"Le président n'est pas un tsar", est l'un des slogans de la campagne pour le "NIET". Ses dirigeants qualifient le vote de coup d'État constitutionnel.

Yulia Galamina, l'une des chefs de file de la campagne pour le "Non", déclare : "Il est en train de réunir pour lui-même tous les leviers du gouvernement, en fait il crée une autocratie classique, une dictature classique."

Certains experts pensent que ce vote a été conçu comme un véritable plébiscite pour Vladimir Poutine et qu'il montrera que le président garde un large soutien de la population, même si son taux de popularité a récemment diminué.

Andrey Kolesnikov, président du programme d'institutions politiques russes au Carnegie Moscow Center, pense que ce vote est organisé pour prouver que la majorité soutient Vladimir Poutine, mais ce n'est pas la seule raison : "Ces amendements, qui se réfèrent à Dieu, qui se réfèrent à mille ans d'histoire russe, qui concernent le peuple russe en tant que nation formant l'État, sont tous très personnels pour Poutine, je pense que c'est terriblement important pour son entourage, car ces amendements fixent le cadre idéologique du putinisme."

Galina Polonskaya : "Voici une publicité pour un amendement qui garantit l'intégrité territoriale de la Russie. Nous pouvons voir sur cette annonce une photo de la Crimée - qui est devenue l'un des symboles de la politique de Vladimir Poutine en Russie. Le Kremlin s'attend à une forte participation et à un grand soutien".