DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Propagation du Covid-19 : prudence aux Etats-Unis, mais pas au Brésil

euronews_icons_loading
Propagation du Covid-19 : prudence aux Etats-Unis, mais pas au Brésil
Tous droits réservés  Elise Amendola/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'appel du jeu enfin satisfait dans la plupart des casinos du New jersey après 108 jours d'abstinence. Toutes les mesures sanitaires sont en place dans les cinq des neuf casinos de l'état. Et les joueurs sont arrivés nombreux, même si le masque était obligatoire et qu'il était interdit de boire ou de manger.

Le pic de l'épidémie de Covid-19 est donc passé dans le nord-est des États-Unis. Mais il n'en est rien dans le reste du pays qui compte 50 000 nouveaux cas par jour.

Dans 40 des 50 états américains, la courbe de contamination est en hausse. Le Texas, l'Arizona, la Floride et la Californie sont les plus touchés, et ils font marche arrière en ce qui concerne les mesures de déconfinement. Même les gouverneurs les plus réticents recommandent de porter des masques et de respecter la distanciation physique.

D'autant plus que, comme l'admet l'Organisation mondiale de la santé, la transmission du virus pose encore de nombreuses questions :

"Ce que nous savons, c'est que ce virus se transmet par les gouttelettes respiratoires d'une personne contaminée, le plus souvent lorsqu'elle présente des symptômes, mais cela peut aussi se produire juste avant ou juste au moment de l'apparition des symptômes qui sont alors très légers. Et cela peut se produire aussi lorsque les porteurs du virus sont carrément asymptomatiques", explique Maria Van Kerkhove, épidémiologiste en chef de l'OMS sur le Covid-19.

Brésil

Au Brésil, les autorités enregistrent le plus grand nombre de décès quotidiens dans le monde, mais il ne fait pas marche arrière pour autant en matière de déconfinement. à Rio, certaines entreprises ont rouvert à 50 % de leur capacité. Une décision qui inquiète Roberto Medronho, directeur de recherche à l'hôpital universitaire Clementino Fraga Filho de Rio :

"Ici au Brésil, en plus d'être infecté par le Covid-19, nous souffrons aussi d'un autre virus beaucoup plus mortel, qui est le virus de la mauvaise politique, le gouvernement veut être réélu et n'est même pas concerné par la santé de la population".

"Nous avons plusieurs Brésils, dans certains endroits nous avons une diminution de la pandémie, dans d'autres une augmentation. En ce moment, le Brésil est en train d'intégrer la pandémie, de nombreux endroits rouvrent économiquement, et la courbe est à la hausse. C'est un problème très sérieux".

Inde

En Inde, les autorités sont obligées d'effectuer des campagnes de dépistage porte à porte pour tenter de mettre fin aux pics incontrôlées de l'épidémie dans des endroits comme Delhi.

"Nous sommes en train d'identifier si quelqu'un est porteur du virus ici ou non. Nous vérifions leur température, leur saturation en oxygène avec notre pistolet thermique et notre oxymètre", raconte Heta Mhatre, médecin faisant du porte-à-porte.

Ces médecins et infirmières travaillent dans des conditions difficiles. Il n'est pas simple de porter tout cet équipement de protection au dessus de 30 degrés dans une atmosphère aussi humide, mais leur rôle est capital pour enrayer la pandémie dans le deuxième pays le plus peuplé du monde.