EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Hong Kong inaugure son QG de défense de la sécurité nationale

Hong Kong inaugure son QG de défense de la sécurité nationale
Tous droits réservés Kin Cheung/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Kin Cheung/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hong Kong va donc accueillir ouvertement des agents des renseignements venus de Pékin pour faire respecter la nouvelle loi sur la sécurité nationale.

PUBLICITÉ

La Chine a inauguré son bureau de défense de la sécurité nationale à Hong Kong. Pour la première fois, ses agents du renseignement vont donc pouvoir opérer ouvertement sur le territoire.

Ce nouveau quartier général symbolise le contrôle croissant que Pékin entend exercer ici. Et tout l'exécutif hongkongais, Carrie Lam en tête, ont célébré son ouverture :

"Avoir une loi à suivre est le point de départ de la sauvegarde de la sécurité nationale. Nous devons nous assurer que la loi sera appliquée strictement et que quiconque enfreindra la loi sera tenu responsable".

L'emplacement même de ce bureau est significatif, il domine le parc Victoria, lieu de rassemblement depuis des années des manifestants pro-démocratie.

Chaque année au mois de juin, ils s'y retrouvent à l'occasion de la veillée en souvenir des victimes de la sanglante répression de Tiananmen.

Ce quartier général abritera des agents du renseignement chinois chargés d'enquêter et d'arrêter tout ceux qui enfreignent la nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Les militants pro-démocratie manifestent, malgré la peur, contre cette loi. Plusieurs ont déjà été arrêtés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Vladimir Poutine est arrivé en Chine

Pékin et Washington doivent être "des partenaires, pas des rivaux" affirme Xi à Blinken