DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Côte d'Ivoire : le décès d'Amadou Gon Coulibaly a ébranlé la vie politique

euronews_icons_loading
Côte d'Ivoire : le décès d'Amadou Gon Coulibaly a ébranlé la vie politique
Tous droits réservés  Diomande Ble Blonde/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Un "coup de tonnerre", un "choc" : les réactions étaient très fortes ce jeudi après le décès d'Amadou Gon Coulibaly, le premier ministre de la Côte d'Ivoire. Coulibaly était aussi le candidat du parti au pouvoir pour l'élection présidentielle d'octobre prochain. Certains Ivoiriens sont d'autant plus marqués que la mort de cette grande figure politique est intervenue de façon très soudaine et brutale.

"A 13h, alors que je regardais le journal dans un bureau, raconte une femme, ils ont montré le Conseil des ministres. Je l'ai bien vu. Après être arrivée au travail vers 17h, on m'envoie un message m'annonçant le décès du Premier ministre. Je me dis que c'est faux parce que je l'ai vu à 13 heures".

"Amadou, il était comme notre père, vraiment, il a beaucoup fait pour la nation ivoirienne", raconte un homme.

Qui désormais, va remplacer Amadou Gon Coulibaly pour la candidature présidentielle ?

L'actuel ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, pourrai récupérer le ticket, mais une partie de la population le voit surtout comme un ancien chef rebelle. Alassane Ouattara, le président, a déjà deux mandats derrière lui. Il est temps de changer, dit-on au sein même de son parti.

Reporter le scrutin pour qu'un troisième homme ait le temps d'émerger, pourrait être une bonne option pour les politologues.