DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Covid-19, maladie à double détente

euronews_icons_loading
Le Covid-19, maladie à double détente
Tous droits réservés  SKY NEWS
Taille du texte Aa Aa

Le Covid-19 livre un peu plus ses ressorts, et au fil des mois, les médecins en ont appris chaque jour sur la maladie. En Italie, comme dans d'autres pays, des praticiens de Crémone et Bergame ont observé qu'une "proportion significative" des patients souffrait de séquelles chroniques, des semaines ou des mois après avoir été infectés, laissant redouter des effets plus graves qu'escompté.

"Il s'agit d'une maladie systémique,avec des lésions vasculaires dans tout le corps qui peuvent provoquer des atteintes rénales et cérébrales", explique Roberto Cosentini, chef des urgences de l'hôpital Papa Giovanni XXIII de Bergame. "Nous avons donc vu de nouvelles manifestations graves, qui nécessitaient des soins intensifs, des insuffisances rénales qui nécessitaient une dialyse, des AVC et des infarctus du myocarde. Nous avons donc vu des complications très diverses. Et aujourd'hui, nous voyons aussi une proportion considérable de patients qui présentent des problèmes chroniques causés par le virus".

En Suisse, des chercheurs de l'hôpital de Zurich ont aussi vu dans le Covid-19 une inflammation vasculaire systémique : elle peut provoquer la défaillance de nombreux organes, en raison de l'atteinte des parois internes des vaisseaux, dont les cellules ont perdu leur fonction protectrice.

"Ceux qui ne respectent pas les règles, je leur souhaite de passer une semaine dans le même état que moi, une semaine à se sentir mal aussi mal que moi", lance Filippo Alcaini, un patient qui a été infecté par le Covid-19, "pour peut-être comprendre qu'ils ne peuvent pas sous-estimer les avertissements et les directives".

La pandémie a fait plus de 6 000 morts dans la province de Bergame.