Victoire de Loukachenko au Bélarus : les réactions des Européens

Victoire de Loukachenko au Bélarus : les réactions des Européens
Tous droits réservés Sergei Grits/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils condamnent la répression des manifestants et doutent ouvertement du résultat du scrutin, mais aucune mesure n'est pour l'heure envisagée.

PUBLICITÉ

« De sérieux doutes sur le caractère démocratique du vote » : la réaction du porte-parole d'Angela Merkel en Allemagne a tout de l'euphémisme tant la réélection de l'indéboulonable Alexandre Loukachenko est massive au Bélarus (80 % des suffrages selon les résultats officiels).

Difficile dès lors pour l'Union européenne de rester muette, d'autant que les manifestations antigouvernementales qui ont suivi l'annonce des résultats ont été durement réprimées.

Dans un tweet, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, condamne « le harcèlement et la répression violente des manifestants pacifiques » et elle appelle à un décompte « exact » des votes.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki réclame quant à lui un sommet des dirigeants européens exclusivement consacré à ce sujet.

_« L'Union européenne est un acteur mondial, r_appelle Pawel Jablonski, le numéro deux de la diplomatie polonaise. Elle doit réagir à cette crise qui est en cours dans son voisinage le plus proche. C'est ce que réclame le Premier ministre polonais et nous insisterons pour que la communauté internationale réagisse de la manière la moins ambiguë et la plus déterminée qui soit. »

Certains en Europe plaident pour un durcissement des sanctions contre le régime bélarusse, qui fait actuellement l'objet d'un embargo sur les ventes d'armes. Mais Alexandre Loukachenko a des appuis dans l'Union, notamment le Hongrois Viktor Orban.

Il a aussi reçu les félicitations du président du Kazakhstan et de Vladimir Poutine malgré de récentes tensions avec Moscou, accusé par l'homme fort du Bélarus de vouloir vassaliser son pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bélarus : l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa s'est réfugiée en Lituanie

Bélarus : Loukachenko donné gagnant avec 80% des voix (sondages de sortie des urnes)

Alexandre Loukachenko, autoritaire et accroché au pouvoir depuis 26 ans