DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Brésil, l'Amazonie continue de brûler

euronews_icons_loading
Trees are destroyed after a fire in the Alvorada da Amazonia region in Novo Progresso, Para state, Brazil, Sunday, Aug. 25, 2019.
Trees are destroyed after a fire in the Alvorada da Amazonia region in Novo Progresso, Para state, Brazil, Sunday, Aug. 25, 2019.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Leo Correa
Taille du texte Aa Aa

Des foyers d'incendies par dizaines… L'Amazonie continue de brûler inexorablement. Les chiffres de l'Institut National (brésilien) de Recherche Spatiale le confirment. La première semaine d'août, près de 6000 incendies ont été repérés. C'est 7 % de plus qu'à la même période l'an dernier. L'exploitation de cet agriculteur du Mato Grosso a été gagnée par les flammes :

« Le feu est hors de contrôle, se lamente Luciano Nezzi_. Alors on essaie de sauver les animaux et les maisons. C'est ce qui est le plus important actuellement. Regardez ce qu'on est en train de faire à la nature. Ce n'est plus que du charbon et de la fumée. »_

Ce lundi a marqué le premier anniversaire de ce que l'on a appelé « la journée du feu », point de départ des incendies dévastateurs de 2019. Des producteurs ruraux se seraient alors concertés pour déclencher des feux afin de libérer des terres.

« Dans les zones que nous avons survolées, les mêmes que nous avions survolées l'an dernier lors de la "journée du feu" __nous avons pu voir que beaucoup possédaient désormais des pâturages et des animaux, du bétail élevé pour être commercialisé », explique Romulo Batista, un représentant de Greenpeace.

Sous la pression de la communauté internationale, le président brésilien Jair Bolsonaro avait fini par adopter des mesures pour protéger l'Amazonie, interdisant notamment le brûlis en agriculture. Une interdiction peu respectée.