DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : les étudiants britanniques s'inquiètent pour leurs résultats d'examens

euronews_icons_loading
Covid-19 : les étudiants britanniques s'inquiètent pour leurs résultats d'examens
Tous droits réservés  Lucy Young/AP
Taille du texte Aa Aa

C’est un sentiment de frustration ressenti par chaque lycéen d’Europe : celui d’avoir été privé des derniers examens du secondaire et de célébrer ensemble la fin de sa scolarité.

Au Royaume-Uni, des dizaines de milliers d’étudiants recevront leurs résultats de l’année scolaire et sauront si oui ou non, ils pourront intégrer une université.

"C'est le genre d’événement dont on se souvient, mais à cause de la situation actuelle, nous ne pouvons pas la vivre pleinement et nous sommes bouleversés. Nous tous. Mais c’est comme ça et on ne peut rien y faire", commente Eida Bylyshi, une étudiante britannique. "Notre première année ne sera pas normale. C’est inquiétant parce que les emplois peuvent changer, la façon dont les gens sont employés, le nombre de personnes qui peuvent rester ensemble au sein du même bureau. C'est un peu angoissant de ne pas savoir à quoi s’attendre."

A cause du coronavirus, le calcul des notes est basé sur les estimations des enseignants, sur la base d’un modèle statistique, qui s'appuie sur les résultats passés de l’année en cours et des années précédentes. Mais de nombreux parents et élèves estiment que ce mode de calcul est injuste.

Pour les enseignants britanniques, cette méthode reste le meilleur choix au regard des circonstances actuelles :

"Ce n'est pas un système parfait, je dois être clair à ce sujet, mais je dirais aussi que passer ses examens dans une salle de classe n'est pas non plus un système d'évaluation adéquat en ce moment. Je crois que notre méthode est la meilleure que l’on puisse adopter", pense Simon Godden, directeur d'une école.

Des écoles pourront faire appel des résultats, dans certaines conditions. Le ministère de l’Education, a aussi indiqué que les élèves auraient la possibilité de rejeter certaines notes, en faveur de résultats plus élevés, obtenus lors d’examens blancs.

Autre possibilité pour ceux qui seraient en difficulté : le droit de repasser à l’automne certains examens. Une tentative du gouvernement britannique pour rendre tant bien que mal le système équitable, malgré les difficultés liées à la crise.