Trump annonce une normalisation "historique" des relations entre Israël et les Emirats arabes unis

Trump annonce une normalisation "historique" des relations entre Israël et les Emirats arabes unis
Tous droits réservés ΑΠΕ-ΜΠΕ
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Donald Trump annonce une normalisation "historique" des relations entre Israël et les Emirats arabes unis.

PUBLICITÉ

L'accord a été annoncé à grand renfort de déclarations solennelles et de tweets triomphaux. Israël normalise ses relations avec les Émirats arabes unis. Un rapprochement diplomatique et par conséquent aussi commercial. C'est le troisième pays arabe avec lequel l'État hébreu scelle la paix, après l'Égypte et la Jordanie, et cela s'est fait sous la houlette des États-Unis, ce dont Donald Trump n'est pas peu fier.

« Tout le monde a dit que ce serait impossible. C'est un moment réellement historique, s'est félicité le président américain. De tels progrès vers un accord de paix au Proche-Orient n'avaient pas été réalisés depuis la signature de l'accord de paix entre Israël et la Jordanie il y a 25 ans. »

Benjamin Netanyahou a lui aussi employé le terme « historique » pour désigner un accord de paix entre « deux grands amis ».

« Aujourd'hui, nous ouvrons une nouvelle ère de paix entre Israël et le monde arabe ", a déclaré le Premier ministre israélien. C'est la plus grande avancée vers la paix entre Israël et le monde arabe de ces 26 dernières années. »

Dans un tweet, le prince héritier d'Aboud Dhabi affirmait même qu'Israël avait accepté de stopper toute annexion supplémentaire de territoires palestiniens. Mais le Premier ministre israélien a par la suite douché les espoirs des Palestiniens. « Ce ne sera qu'un report », a fait savoir Benjamin Netanyahou, avant d'ajouter qu'il réaliserait l'annexion.

La réaction du Hamas a été cinglante. Le mouvement au pouvoir à Gaza a accusé les Émirats arabes unis de trahison et a rejeté l'accord.

La normalisation des relations entre l'État hébreu et les Émirats arabes unis faisait partie du plan Trump pour le Proche-Orient, tout comme l'annexion par Israël de la vallée du Jourdain et de pans entiers de la Cisjordanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Émirats arabes unis mettent officiellement fin au boycott d'Israël

États-Unis : Donald Trump a remporté samedi la primaire républicaine de Caroline du Sud

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières