PUBLICITÉ

L'hôpital d'Omsk autorise le transfert d'Alexeï Navalny

L'opposant russe, Alexeï Navalny, va pouvoir quitter l'hôpital d'Omsk
L'opposant russe, Alexeï Navalny, va pouvoir quitter l'hôpital d'Omsk Tous droits réservés DIMITAR DILKOFF/AFP or licensors
Tous droits réservés DIMITAR DILKOFF/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'hôpital où a été admis l'opposant a donné son accord pour son évacuation, estimant que son état était désormais "stable".

PUBLICITÉ

Feu vert pour Alexeï Navalny. L'hôpital russe où a été admis le principal opposant au Kremlin accepte qu'il soit transféré à Berlin, comme le réclame sa famille. Un avion venu d'Allemagne avec des médecins à son bord attend depuis ce vendredi matin.

 "Nous avons décidé de ne pas nous opposer à son transfert dans un autre hôpital, celui qui nous sera désigné par ses proches," annonce Anatoli Kalinitchenko, le directeur adjoint de l'hôpital des urgences n°1 d'Omsk.

Le transfert a donné lieu dans la journée à des luttes, d'un côté les médecins russes qui estimaient son état instable, de l'autre les médecins allemands qui l'ayant examiné affirmaient le contraire. L'entourage de l'opposant qui pense que son thé a été empoisonné jeudi dans cet aéroport de Sibérie, estime que la Russie gagne du temps pour que toute trace de poison ait disparu. Les médecins russes affirment n'en avoir pas trouvé dans son corps, contrairement aux accusations des proches de Navalny.

Principal opposant au Kremlin, dont les publications dénonçant la corruption des élites russes sont abondamment partagées sur les réseaux sociaux, Alexeï Navalny, 44 ans, a été hospitalisé jeudi, placé en réanimation et relié à un respirateur artificiel, après avoir fait un malaise dans un avion.  

 La Cour Européenne des Droits de l'Homme demande à Moscou d'autoriser les visites de sa famille et de ses médecins.  Sa femme, Ioulia Navalnaïa, a demandé au président russe Vladimir Poutine de permettre le transfert de son époux en Allemagne, dans une lettre diffusée sur Twitter.

 La France et l'Allemagne avaient toutes deux offert jeudi "toute aide médicale" à l'opposant, tout en appelant à faire la lumière sur les circonstances ayant conduit à son hospitalisation.  

Alexei Navalny devrait être transporté ce samedi matin à l'hôpital de la Charité, à Berlin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Russie : un remaniement parmi les proches de Vladimir Poutine

Russie : Vladimir Poutine reconduit Mikhaïl Michoustine au poste de Premier ministre