This content is not available in your region

Chevaux mutilés : un suspect arrêté

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Un suspect a été arrêté le 7 septembre 2020 dans le cadre de l'enquête sur les mutilations de chevaux en France
Un suspect a été arrêté le 7 septembre 2020 dans le cadre de l'enquête sur les mutilations de chevaux en France   -   Tous droits réservés  UER

Le mystère des chevaux mutilés en France touche-t-il à sa fin ? Peut-être pas. Un homme a été interpellé par la gendarmerie de Dijon ce lundi dans le Haut-Rhin et placé en garde à vue.

"C'est un homme de 50 ans, sans emploi, qui a été interpellé à son domicile à Nambsheim" à 9h05 lundi matin par les gendarmes de la section de recherches de Dijon, a indiqué à l'AFP Arnaud Laraize, le procureur de la République de Sens, précisant que l'arrestation avait été permise par un témoin ayant reconnu le suspect sur portrait-robot.

le suspect "est connu en Allemagne pour des agressions sur des animaux"

Ce portrait-robot, diffusé fin août, est celui d'un des deux auteurs de sévices infligés à un cheval et deux poneys le 24 août dernier dans un refuge de l'Yonne.

Selon le procureur, le suspect "est connu en Allemagne pour des agressions sur des animaux", alors que sur le territoire il "est plutôt connu pour des infractions de stupéfiants".

Le propriétaire du refuge de l'Yonne avait été blessé pendant la bagarre, signe de la détermination des inconnus qui attaquent des chevaux, ou ânes, ou lamas, depuis février en France. Une trentaine de cas, avec une accélération ces dernières semaines. Les criminels coupent l'oreille droite, l’œil droit, et parfois aussi les parties génitales de animaux. Certains équidés sont vidés de leur sang.

A LIRE AUSSI pour mieux comprendre toute l'affaire

L'arrestation du suspect permettra-t-elle d'en savoir plus dans un dossier très opaque ? Les gendarmes sont persuadés que les criminels sont nombreux puisqu'ils opèrent dans différentes régions de France, parfois la même nuit.

Pour le compte de qui ? Pourquoi ? Les théories les plus folles, mais prises au sérieux par les enquêteurs circulent dans le monde équin, comme celle de la sorcellerie. Les enquêteurs n'écartent pas non plus un challenge sur internet, des dérives sectaires, le mimétisme, ou la haine des équidés.