DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Américaine Louise Glück remporte le prix Nobel de littérature 2020

euronews_icons_loading
Archives : Louise Glück, le 19 novembre 2011 à New-York , après reçu l'un des prix littéraires les réputés des Etats-Unis, le "National Book Award" (catégorie poésie)
Archives : Louise Glück, le 19 novembre 2011 à New-York , après reçu l'un des prix littéraires les réputés des Etats-Unis, le "National Book Award" (catégorie poésie)   -   Tous droits réservés  ROBIN MARCHANT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Taille du texte Aa Aa

L'académie suédoise a attribué le prix Nobel de littérature 2020 à la poétesse américaine Louise Glück.

Elle est couronnée "pour sa voix poétique caractéristique, qui avec sa beauté austère rend l'existence individuelle universelle", a annoncé l'Académie suédoise en décernant le prix.

SAUL LOEB/AFP
Louise Glück, en compagnie de Barack Obama, après avoir reçu la médaille nationale des sciences humaines à la Maison Blanche, le 22 septembre 2020.SAUL LOEB/AFP

Louise Glück, née en 1943 à New York, a fait ses débuts littéraires en 1968 avec le recueil "Firstborn". L'Académie suédoise indique qu'elle a "rapidement été reconnue comme l'un des poètes les plus importants de la littérature américaine contemporaine". L'Américaine a publié douze recueils de poésie et ainsi que des essais sur la poésie.

Les œuvres de Louise Glück "se caractérisent par un souci de clarté", poursuit le comité Nobel, ajoutant que "l'enfance et les relations familiales, entre les parents, les frères et sœurs, sont des thématiques centrales chez elle".

Le Nobel de littérature dans la tourmente

Seul à pouvoir disputer à celui de la paix le titre de plus célèbre des Nobel, le prix de littérature peine à sortir d'une des périodes les plus troublées de son histoire, pourtant longue et mouvementée.

Fin 2017, l'Académie suédoise avait été minée par les dissensions sur la manière de gérer les accusations visant un Français, Jean-Claude Arnault, époux d'une académicienne et personnalité influente de la scène culturelle suédoise, depuis condamné pour viol.

Le scandale avait déchiré l'institution en plein cataclysme #MeToo, jetant une lumière crue sur les coulisses d'une académie rongée par les intrigues, et ébranlant les Nobel et même l'image d'une Suède championne de transparence, de probité, de modernité et d'égalité.

Tremblant sur ses bases, le temple des lettres avait dû surseoir au prix 2018 – il sera remis un an plus tard à la Polonaise Olga Tokarczuk – du jamais vu depuis la guerre.

A peine le temps de sortir de l'eau qu'il y avait replongé la tête la première en récompensant en octobre 2019 l'écrivain autrichien Peter Handke, aux sulfureuses positions pro-Milosevic.

Remise du prix Nobel de la Paix ce vendredi

La saison des Nobel se poursuit donc ce jeudi, avec ce prix de la littérature, après la remise des Nobel scientifiques. La médecine était allée aux découvreurs de l'hépatite C, la physique aux mystères des "trous noirs" et la chimie a consacré un duo de généticiennes pour avoir mis au point des "ciseaux moléculaires".

Ce vendredi, cette semaine s’achèvera avec l'autre récompense la plus attendue, le prix Nobel de la Paix.

Les prix Nobel récompensent depuis 1901 des hommes, des femmes et des organisations ayant œuvré pour le progrès de l'humanité, selon le vœu de leur créateur, l'inventeur suédois Alfred Nobel.