DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Nous sommes en réanimation !" : le secteur touristique inquiet à l'approche des vacances

euronews_icons_loading
"Nous sommes en réanimation !" : le secteur touristique inquiet à l'approche des vacances
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le secteur du tourisme s'alarme du retour en force de la Covid-19. Si la casse pendant la saison estivale a pu être limitée, les vacances prochaines pourraient être synonymes de vaches maigres, avertissent les professionnels qui rencontraient le ministre français du Tourisme.

Nous sommes... en réanimation !
Didier Chenet
Président du Groupement National des Indépendants du tourisme

"D'habitude à cette époque à la montagne ils sont à plus de 50 à 60% des réservations, explique Didier Chenet, président du Groupement National des Indépendants. Aujourd'hui ils sont à peine à 10%. Il y a des hôtels qui pensent ne pas ouvrir. Et pas seulement dans les petites stations. Vraiment nous sommes... en réanimation !"

Le problème n'est pas seulement français. Parce que le nombre de personnes hospitalisées avec la Covid-19 en Angleterre est désormais supérieur à ce qu'il était lorsque le confinement a été décrété fin mars, les autorités britanniques ont décidé de fermer les pubs à Liverpool, s'attirant la colère des élus locaux. La fédération des bars et discothèques va contester ces mesures en justice, assurant qu'il n'y a pas de preuves que ces lieux contribuent à la propagation du virus.

Au Portugal, où les touristes sont attendus à cette période de l'année encore souvent ensoleilllée, les derniers chiffres inquiètent, avec 115 cas pour 100 000 habitants, même si c'est moitié moins qu'en France.

"En ce moment ce serait catastrophique pour notre économie de fermer à nouveau, s'inquiète Miguel Monteiro, concessionnaire automobile près de Lisbonne. Catastrophique de mettre en place un nouveau confinement, nous devons évaluer la situation progressivement."

La Covid-19 a entraîné une baisse d’activité de 60 % pour le secteur au Portugal par rapport à 2019. Les vacances de la Toussaint seront capitales pour les acteurs du tourisme.