DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France, Espagne... : le désarroi des patrons de bars et restaurants

euronews_icons_loading
Manifestation de restaurateurs et barmans à Barcelone (Espagne), ce vendredi 16/10/2020
Manifestation de restaurateurs et barmans à Barcelone (Espagne), ce vendredi 16/10/2020   -   Tous droits réservés  LLUIS GENE/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Le secteur de l'hôtellerie-restauration particulièrement touché par les restrictions sanitaires. En France, et en Espagne, nombre de ces établissements appellent à l'aide face aux difficultés de trésorerie.

FRANCE

Après le confinement du printemps, c'est à présent le couvre-feu, décidé par le président, qui met à mal la trésorerie de ces établissements.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s'est entretenu ce vendredi avec des représentants de la profession. Il a annoncé qu'il demanderait à la Commission européenne l'autorisation d'allonger d'un an le délai à partir duquel le Prêt garanti par l'Etat (PGE) devra être remboursé.

Je vais entrer en négociation avec la commission européenne pour lui dire : "Est-ce qu'on pourrait décaler le début de remboursement du prêt de 2021 à 2022 ?". Cela laisserait aux entreprises deux années complètes avant d'engager le remboursement de leur prêt. Donc ça leur donne un bol d'air important. C'est une négociation que je dois conduire avec la commission européenne, parce que comme ces prêts sont garantis par l'Etat, ils sont considérés comme des aides d’État par l'Union européenne."
Bruno Le Maire
ministre français de l'Economie

Pour soutenir la trésorerie des entreprises pénalisées par le couvre-feu, le ministre avait déjà annoncé jeudi que l'octroi par les banques des PGE, qui a déjà permis de distribuer 120 milliards d'euros, serait prolongé de six mois, jusqu'en juin 2021 au lieu du 31 décembre 2020.

Les entreprises qui bénéficient de ce prêt garanti n'ont aucun remboursement à effectuer la première année, puis il est remboursable dans un délai de 5 ans maximum. C'est cette première année blanche qui pourrait être doublée si la France obtient gain de cause auprès la Commission.

ESPAGNE

En Espagne, les propriétaires de bars et de restaurants de Barcelone ont fait entendre leur mécontement ce vendredi dans la capitale catalane

Depuis la veille, ces établissements sont fermés sur décision des autorités locales, et ce, afin de freiner l'épidémie de coronavirus. Cette mesure est valable au moins 15 jours.

L'annonce de cette mesure drastique intervient après le bouclage partiel de Madrid et d'autres restrictions prises dans les régions d'Andalousie, de Navarre ou de Galice.

AILLEURS EN EUROPE

Les Pays-Bas ont eux aussi ordonné la fermeture des bars et restaurants.

L'Italie a, quant à elle, interdit aux bars et restaurants de servir des clients non assis après 21h00.

En Angleterre, les habitants de Londres et de sept autres zones ne pourront plus rencontrer amis et famille à l'intérieur (chez eux ou dans les pubs et restaurants) dès samedi. Ils peuvent toutefois se réunir à l'extérieur uniquement et par groupe de six personnes maximum, enfants inclus.