DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Changement climatique : ce que pensent les Européens

euronews_icons_loading
Changement climatique : ce que pensent les Européens
Tous droits réservés  AP Photo/Felipe Dana
Taille du texte Aa Aa

Elle est régulièrement citée comme étant l'une des grandes priorités de l'Europe, mais au-delà de cette idée très consensuelle, que pensent les Européens de la lutte contre le changement climatique et jusqu'où sont-ils prêts à aller ? Euronews a mené l'enquête dans quatre grands pays européens en partenariat avec Redfield and Wilton strategies.

Première question posée en cette période où certains dirigeants affichent leur climato-scepticisme : l'homme est-il responsable du phénomène ? Si le oui est largement majoritaire, allant de 69 % au Royaume-Uni à 81 % en Italie, la part des "non" n'est pas négligeable : c'est la réponse de 17 % des Britanniques interrogés.

L'Europe sévèrement jugée sur sa politique de lutte contre le changement climatique

L'Europe, qui vise la neutralité carbone en 2050, en fait-elle assez pour lutter contre le changement climatique ? À cette question, les sondés répondent avec sévérité. Ils sont généralement autour de 60 % à trouver qu'elle en fait trop peu. Les plus complaisants sont encore les Français avec 17 % d'opinions favorables.

Les quatre pays en question sont tous signataires de l'accord de Paris et se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Protéger l'environnement, quitte à ce que cela ait des conséquences négatives sur l'économie, les Allemands, Italiens, Français et Britanniques sont majoritairement pour.

Protéger l'environnement, quitte à le faire primer sur l'économie

Lorsque l'on y regarde de plus près, ce sont les Italiens qui sont les plus disposés à faire primer l'environnement sur l'économie, près de 7 sur 10. La France se situe dans la moyenne des 6 sur 10, et les Britanniques – déjà impactés par le Brexit – sont les moins enclins à faire cette concession, environ un sur deux.

Payer plus cher des produits plus respectueux de l'environnement ?

Rapportée au portefeuille personnel, la question se fait plus délicate. Interrogés sur le fait de savoir s'ils seraient prêts à payer une fois et demi ou deux fois plus cher des produits plus respectueux de l'environnement, les Européens sont très partagés. Pour autant, le oui l'emporte sur le non en Allemagne, en Italie et en France. Au Royaume-Uni en revanche, les sondés qui ne débourseraient pas autant sont 10 % plus nombreux que ceux qui s'y résoudraient.

De manière générale, l'enquête révèle une inquiétude sur l'évolution climatique et une volonté d'agir, même si cette détermination s'affaiblit lorsque l'on entre dans les détails.