DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Comment fonctionnent les élections américaines : date, grands électeurs, Swing states...

Des bulletins de vote par correspondance dans un centre de tri électoral à Philadelphie, le 26 octobre 2020
Des bulletins de vote par correspondance dans un centre de tri électoral à Philadelphie, le 26 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Matt Slocum / AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Les élections américaines sont à nulle autre pareil. Euronews vous explique tout : quand les Américains votent-ils et pourquoi, qu'est ce que sont les Swing States et pourquoi les candidats les chouchoutent, comment fonctionne le suffrage universel indirect avec son collège électoral et ses grands électeurs, le vote par correspondance, si important en pleine pandémie de Covid-19...

En plus d'élire leur nouveau président et vice-président, les Américains sont également appelés à voter ce 3 novembre 2020 pour le renouvellement de leur chambre des représentants (435 députés) et d’une partie des sénateurs (34) du Congrès sans qui le président ne peut gouverner.

Quand se tiennent les élections américaines ?

Le jour officiel des élections est, selon la loi, "le premier mardi après le premier lundi de novembre". Cette année ce jour tombe le 3 novembre.

Pourquoi cette règle a été instaurée ? Traditionnellement, car c‘était une période calme pour les agriculteurs, juste après les moissons et avant que la neige n'encombre les routes. Le Congrès, en 1845, voulait éviter le 1er novembre (jour saint pour les Catholiques), et voulait aussi éviter de choisir un lundi, car beaucoup d‘électeurs devaient voyager sur de longues distances pour voter et personne n’aurait voulu voyager un dimanche, en ce pays si religieux, pour exercer son droit de vote…

Compte tenu du décalage horaire, la plupart des Européens iront se coucher mardi 3 novembre au soir, sans avoir aucune idée du résultat des élections. Cette élection se tient, en outre, sur six fuseaux horaires : lorsqu'il est 14h à Paris, il est 9h à New York sur la côte est, 6h à Los Angeles sur la côte Ouest, 5h à Anchorage en Alaska et 3h à Honolulu à Hawaï.

Euronews
Les élections américaines 2020Euronews
Retrouver notre dossier sur la présidentielle américaine

Cette année, le vote anticipé ou par correspondance est déjà plus important qu'en 2016, encouragé par la pandémie de Covid-19 et l'enjeu de cette élection.
Alors que nous publions notre article et à huit jours de la journée officielle, 59 millions d'électeurs, dont Donald Trump, ont déjà voté, estime le US Election Project, un centre d'étude de l'Université de Floride. En 2016, 57 millions d'entre eux avaient voté par anticipation ou par correspondance à la clôture du vote. Cela veut dire que seulement 54,5% des électeurs avaient voté depuis un bureau de vote.

Les premiers sondages sortis des urnes vont commencer à dessiner des premiers résultats vers 1h du matin, heure de Paris. Les résultats finaux sont calculés et publiés Etat par Etat, et cela peut être plus ou moins long. D'autant qu'un doute persiste aussi sur le retard que le dépouillement du vote par correspondance pourrait causer ou non selon la solution retenue. Ainsi, si les résultats sont serrés, il est possible que l'on ne puisse pas donner le nom du vainqueur avec certitude le lendemain matin.

Du vote populaire à la prise de poste : des grands électeurs à la cérémonie d'investiture

Chacun des 50 Etats a un nombre de grands électeurs qui font partie du collège électoral. Le nombre de grands électeurs dépend de la taille et de la population de chaque Etat.

Le collège électoral compte 538 grands électeurs, il faut donc les voix de 270 grands électeurs pour être élu président des Etats-Unis. Les Etats ont ensuite jusqu'au 8 décembre pour valider, voire trancher en cas de contestation, et déclarer les résultats de l'élection présidentielle.

Ces grands électeurs votent selon le système dit du "winnter takes all", un système à la majorité absolue, appliqué non pas par une loi fédérale mais une loi locale dans chaque Etat. 48 des 50 Etats, à l'exception du Maine et du Nebraska, appliquent ce système qui fait que les votes de tous les grands électeurs d'un Etat sont acquis en intégralité à celui qui remporte le plus de suffrages dans l'Etat en question. C'est ainsi qu'un candidat peut être élu président des Etats-Unis sans avoir obtenu la majorité des votes populaires. Cela s'est passé en 2016, pour la cinquième fois dans l'histoire du pays, au détriment d'Hillary Clinton.

Les grands électeurs sont appelés à voter pour élire le président et le vice-président des Etats-Unis le lundi après le second mercredi de décembre selon la loi électorale. Cette année, ce jour tombe le 14 décembre. Ce vote est validé et déclaré officiellement par le nouveau Congrès le 6 janvier, date elle aussi fixée par la loi. Passé un délai de contestation, la cérémonie d'investiture, encore une fois fixée par la loi, se tient le 20 janvier. Le président et le vice-président élus prennent alors officiellement leur fonction.

Que sont les Swing States ?

Les Swing States, ou Etats clés, sont les Etats qui ne sont pas fermement acquis au parti démocrate ou au parti républicain. Leur vote change d'une élection à l'autre et il est difficile de savoir quel camp va l’emporter, jusqu’au dernier moment ou presque. Par exemple, la Californie est un Etat très important qui dispose de 55 grands électeurs, mais qui est considéré comme "solide", car il vote démocrate depuis Bill Clinton en 1992 et les sondages suggèrent que ça ne changera encore pas cette fois-ci. A l'inverse le Texas est, lui, un fief républicain.

Cette année, les Swing States les plus critiques, selon Frédéric Robert, maître de conférence à l'Université Jean Moulin Lyon III interrogé par Euronews, sont cette année l'Arizona, la Floride, la Géorgie, le Michigan, le Minnesota, la Caroline du Nord, la Pennsylvanie et le Wisconsin.

La Chambre des représentants et un tiers du Sénat

Le 3 novembre, les électeurs américains vont aussi choisir les 435 représentants de la Chambre qui est renouvelée tous les deux ans, en totalité. Ils vont également élire 34 nouveaux sénateurs sur 100 que compte le Sénat. Un tiers du Sénat est renouvelé tous les deux ans. Le mandat d’un sénateur est de 6 ans.

Un président peut avoir beaucoup de mal à mener son mandat en fonction des forces en présence au Capitole, surtout si l'opposition contrôle les deux assemblés du Congrès. C‘était le cas pour le démocrate Barack Obama qui avait perdu le Sénat en 2014 et qui avait alors vu les républicains conforter leur majorité à la Chambre.

Insolite : le cas de Dixville Notch

Dixville Notch est un village connu pour être l’un des premiers à annoncer ses résultats lors des élections présidentielles américaines, ainsi que pour les primaires du New Hampshire. Il est situé à l’extrême nord de l‘Etat, à environ 30 kilomètres du Canada. 12 personnes habitaient le canton, toutes à Dixville Notch, au recensement de 2010.

La tradition veut qu‘à minuit heure locale, donc à 6 heures du matin heure européenne, les habitants se rassemblent, votent et annoncent leurs résultats dans la foulée… Dixville Notch profite effectivement d’une loi du New Hampshire permettant de clore un scrutin dès que tous les électeurs ont voté. Alors si vous voyez passer les résultats de ce petit village sur les réseaux sociaux, ne vous étonnez pas…