DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Grande-Bretagne, le covid-19 tue aussi la musique

euronews_icons_loading
The iconic Roundhouse in Camden
The iconic Roundhouse in Camden   -   Tous droits réservés  Victoria smith   -   The iconic Roundhouse in Camden
Taille du texte Aa Aa

La célèbre scène musicale britannique est en crise. Les artistes, leurs fans et les lieux qui les accueillent sont confrontés à un silence sans précédent.

Russell Watson est l'artiste classique le plus vendu au Royaume-Uni. "Je reconnais et je pense que tout le monde reconnaît que ce sont des jours sombres, nous dit le ténor Russell Watson, mais il faut qu'il y ait soit une sorte de mécanisme de soutien, soit une sorte de directive du gouvernement pour nous donner une idée de quand et comment nous pouvons revenir".

Le groupe pop-punk The Undertones a été contraint d'annuler une année de concerts.

"Si les salles ouvrent mais que le public est socialement distancié, ce qui pourrait être le cas, explique Damian O'Neill, guitariste du groupe, c**ela signifierait que les bénéfices ne seront pas aussi importants pour la salle ; les groupes pourraient devoir accepter un cachet moins élevé également."**

Avant le Covid-19, l'industrie de la musique live avait franchi la barrière du milliard d'euros, les touristes lui apportant des millions.

L'anéantissement de cette industrie est un drame pour les musiciens indépendants qui ont perdu une part énorme de leurs revenus et n'ont nulle part où jouer. Les salles, grandes et petites, ont simplement fermé leurs portes.

Des salles désespérément vides

La Roundhouse, salle emblématique de Camden, a accueilli tous les artistes, des Rolling Stones à Paul Weller et Amy Winehouse. Plus de 3000 personnes peuvent s'y tenir debout, et 2000 assises. Mais pour l'instant, le lieu est fermé et la musique s'est tue.

En juillet, le gouvernement a proposé un plan d'urgence de plus de 1,7 milliard d'euros pour soutenir la culture britannique.

Cette mesure a été bien accueillie, mais l'allocation pour les salles de concert ne couvre pas toutes les pertes.

Les représentants de l'industrie de la musique disent qu'ils vont devoir trouver d'autres moyens pour poursuivre.

"Même dans un environnement limité, remarque Mark Davyd, PDG de MUSIC VENUE TRUST, nous pouvons trouver des moyens pour qu'un grand nombre de personnes puissent en profiter grâce à un événement en direct avec un public limité, plus un concert sur internet dont d'autres personnes peuvent profiter. Peut-être que les artistes doivent se produire plus qu'avant".

Une chose est sûre, les amateurs de musique seront toujours au rendez-vous.