DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Belgique, Allemagne, Angleterre : des restrictions à géométrie variable instaurées cette semaine

euronews_icons_loading
Belgique, Allemagne, Angleterre : des restrictions à géométrie variable instaurées cette semaine
Tous droits réservés  Joe Giddens/AP
Taille du texte Aa Aa

Confinement partiel ou total, avec ou sans fermeture des commerces non-essentiels. De nouveaux pays comme l'Allemagne, la Belgique et l'Angleterre renforcent leurs restrictions cette semaine. Euronews fait le point sur les nouvelles mesures.

Sur l'ensemble de l'Europe, le nombre de cas supplémentaires enregistrés a bondi de 41% en une semaine, ce qui représente la moitié des cas signalés ces sept derniers jours dans le monde. Cette flambée des cas pousse plusieurs gouvernements à mettre en place de nouvelles mesures dès lundi ou plus tard dans la semaine.

  • En Belgique

Certains magasins tirent le rideau, d'autres pas. Tout dépend du pays d'Europe où vous vous trouvez. Si vous vous trouvez en Belgique par exemple, c'est un confinement sans isolement qui démarre ce lundi. Les Belges sont invités à rester chez eux le plus possible et les rassemblements dans l’espace public sont limités à 4 personnes. Mais les magasins non essentiels ferment.

Une nouvelle qui ne réjouit pas les commerçants, alors que les géants comme Amazon en profitent selon eux aisément. "Le commerce en ligne est en train de nous détruire progressivement", relève Fayçal Samri, gérant d'un magasin. "Il suffit de suivre le cours de bourse d’Amazon, qui est faramineux. Nous, par contre, nos chiffres sont catastrophiques. Ils n’arrêtent pas de descendre."

  • En Allemagne

L'Allemagne ne va pas jusqu'au confinement mais à compter de ce lundi, restaurants, bars, installations sportives, culturelles et de loisirs ferment pour un mois, tout comme les cinémas, théâtre, salles de concert et piscines.

Le dispositif limite aussi à dix personnes issues de deux foyers les participants à des réunions privées. Et les citoyens sont invités à éviter tous les déplacements inutiles.

Mais comme en France, les écoles et crèches restent ouvertes. A la différence de la France cette fois, les magasins ne ferment pas. Ils devront seulement respecter des règles de distanciation sociale plus strictes. Et Berlin prévoit d'ailleurs jusqu'à dix milliards d'euros d'aides pour aider l'économie.

  • En Angleterre

Confinement total en revanche en Angleterre prévue pour commencer à compter de jeudi, après un vote du parlement britannique attendu la veille. Bars, restaurants, salles de sport, coiffeurs... : tous les commerces non essentiels vont fermer mais les écoles et université restent ouvertes.

De quoi laisser certains habitants perplexes. "Je pense que cela va réduire le nombre de cas, mais le fait que les restrictions sur les lieux de travail et dans les écoles ne soient pas plus sévères que cela signifie qu'il n'y aura, à mon avis, pas l'impact escompté", avance cette habitante.

  • En Autriche et en Grèce

L'Angleterre rejoint ainsi la liste des pays qui viennent d'annoncer de nouvelles mesures ce weekend : l'Autriche et la Grèce ont fait le choix d'un confinement partiel.

La Grèce met en place à compter de mardi un couvre-feu nocturne de minuit à 5h du matin, ferme bars restaurants et salles de sport, mais garde les commerces, salons de coiffure et écoles ouverts. Mais l'enseignement dans les universités sera fait obligatoirement à distance tandis que les entreprises du secteur privé doivent appliquer le télétravail au moins à 50%.

De son côté, l'Autriche a annoncé samedi un nouveau confinement, avec la mise en place d'un couvre-feu et la fermeture des restaurants, hôtels, institutions culturelles et sportives. Il sera interdit de sortir entre 20h et 06h du matin et les réunions privées seront limitées à deux foyers maximum.

Au-delà de la fermeture des musées, théâtres, cinémas ou piscines, l'ensemble des événements sont annulés, y compris les mariages, fêtes d'anniversaires et marchés de Noël, une tradition qui attire habituellement des millions de visiteurs chaque année dans le pays.