DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rassemblement nationaliste interdit, l'extrême droite dans les rues de Varsovie malgré tout

euronews_icons_loading
Manifestants nationalistes à Varsovie, 11 novembre 2020
Manifestants nationalistes à Varsovie, 11 novembre 2020   -   Tous droits réservés  Czarek Sokolowski/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En Pologne, malgré l'interdiction de manifester en raison de l'épidémie de Covid-19, plusieurs milliers de partisans de l'extrême droite ont défilé dans le centre de Varsovie pour la marche de l'indépendance. Le 11 novembre célèbre en effet de le retour à l'indépendance de la Pologne en 1918 après la première guerre mondiale.

Le gouvernement avait appelé à ne pas prendre part à ce rassemblement. Certains participants s'étaient présentés en voiture et à moto pour observer la distanciation sociale. Mais des milliers d'autres ont marché à pied.

Les manifestants ont allumé des fusées éclairantes et fait exploser des pétards.

La police a fait état d'au moins un incident au cours duquel des agents ont été attaqués par des "groupes de hooligans". Des pierres et des bouteilles ont été lancés sur la police anti-émeute.

Ce rassemblement annuel a toujours été une manifestation de nationalisme, mais il a peu à peu été phagocyté par l'extrême droite.

Dans une certaine mesure, il illustre la perte d'influence du gouvernement ultraconservateur critiqué pour sa gestion de la pandémie.

Il faut savoir aussi que, depuis une vingtaine de jours, la Pologne est le théâtre de manifestations antigouvernementales en raison d'un nouveau durcissement de la loi sur l'avortement.