This content is not available in your region

Des fêtes de fin d'année en Europe sous le signe du Covid-19

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Des fêtes de fin d'année en Europe sous le signe du Covid-19
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved

Pas question de relâcher les mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

En Allemagne, le nombre de décès quotidien est encore très élevé. Résultat : les restrictions comme la fermeture des bars, restaurants et des lieux culturels resteront en vigueur jusqu'au 10 janvier, avec un assouplissement pour Noël. L'accès aux magasins sera restreint, avec un nombre limité de clients en fonction de leur superficie.

En Russie, le président Vladimir Poutine demande aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations "à grande échelle" contre le coronavirus. Une annonce faite alors que la troisième et dernière phase d'essais cliniques de son vaccin Spoutnik V auprès de 40 000 volontaires n'est pas encore terminée. Cette campagne sera gratuite et sur la base du volontariat :

"Plus de deux millions de doses du premier vaccin enregistré au monde contre l'infection à coronavirus, le Spoutnik V, ont déjà été fabriquées ou le seront dans les prochains jours pour atteindre ce niveau souligne le président russe_. Cela nous donne l'occasion de commencer une vaccination de masse, une vaccination à grande échelle , et bien sûr, comme nous en avons convenu, seront d'abord vaccinés les deux groupes à risque: les médecins et les enseignants._"

En Autriche, le gouvernement va autoriser ses concitoyens à rechausser leurs skis "pendant les vacances" dès le 24 décembre, même si la France et l'Allemagne militent pour une fermeture des remontées mécaniques afin d'éviter une recrudescence des contaminations. Il annonce aussi un assouplissement de son confinement : "Nous prévoyons de rouvrir le 7 décembre les petits commerces, les salons, les musées et les bibliothèques" annonce Sebastian Kurz, le chancelier autrichien.

Les Espagnols eux ne pourront pas se réunir à plus de 10 à Noël et au Nouvel An, enfants inclus, annonce du ministère de la Santé. Ce qui signifie que les voyages entre les régions ne seront autorisés que pour rendre visite à sa famille.

La pandémie a fait 1,48 million de morts dans le monde. Les Etats-Unis comptent le plus de morts (273.181), devant le Brésil (174.515), l'Inde (138.122), le Mexique (106.765) et le Royaume-Uni (59.051). Plus de 63,8 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Sources additionnelles • AFP