DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Comment le Covid-19 a fait basculer notre quotidien en 2020

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

L'un des mots qui définit le mieux l'année 2020 est "pandémie" car il désigne une épidémie qui touche le monde entier. Effectivement, à travers les continents, le Covid-19 a affecté tous les aspects de notre vie quotidienne. Nous avons retracé les événements qui ont marqué cette année si singulière.

Isolement social et élan de solidarité

L'humanité a dû apprendre à vivre confinée, laissant apparaître des comportements étranges, notamment l'achat en masse de papier toilette. Lors du confinement instauré au printemps 2020, certains points de vente en Europe ont été contraints de limiter le volume d'achat autorisé par personne afin de garantir un approvisionnement équitable en papier hygiénique.

Face à la demande de papier toilette induite par la pandémie de coronavirus, la demande est multipliée. Pour faire face, une usine autrichienne renforce sa production.

Posted by Euronews en français on Wednesday, March 25, 2020

Ce confinement a aussi poussé des dizaines de milliers de personnes à l'isolement, les écrans étant devenus les seuls moyens de conserver un contact avec l'extérieur. École à domicile, travail à domicile, mais également vie sociale par caméras interposées se sont imposées pendant plusieurs semaines.

La solitude a durement frappé les personnes vivant dans les maisons de retraite. Les visites initialement interdites ont finalement pu être autorisées, grâce à des solutions innovantes, comme dans cet Ehpad du nord de la France.

?? Dans un Ehpad de Bourbourg dans le nord de la France, des "retrouvailles intimes" dans une bulle gonflable.

Posted by Euronews en français on Tuesday, May 26, 2020

Le confinement a aussi déclenché un élan de solidarité avec des applaudissements spontanés chaque soir, aux fenêtres et balcons du monde entier, pour soutenir et remercier le personnel soignant en première ligne face au Covid-19. Partout, notamment à New York, l'un des épicentres de la pandémie, les soignants ayant mis leur vie en danger ont été acclamés pendant la crise.

Restrictions et contestations

Le masque a aussi marqué l'année 2020, et devrait encore faire couler beaucoup d'encre. L'OMS indiquait au début de la pandémie que seul le personnel soignant en avait l'utilité. Depuis, le ton a changé et le masque s'est démocratisé, devenant un objet de protection indispensable.

Les recherches scientifiques ont permis progressivement d'en savoir plus sur la propagation du coronavirus dans l'air, obligeant l'homme à instaurer la distanciation sociale. La bise française et les poignées de main ont disparu, remplacées par le contact avec les coudes, appelé Wuhan-shake, en référence à la ville chinoise où la pandémie aurait vraisemblablement démarré.

Mais ces mesures prises par les gouvernements n'ont pas toujours fait l'unanimité. Des protestations ont éclaté aux quatre coins du monde. Anti-vaccins, anti-masques, sceptiques du Covid, extrême droite, théoriciens du complot ; des citoyens sont descendus par milliers dans les rues pour réclamer plus de liberté.

Les couvre-feux et les confinements ont également conduit à la fermeture des cafés, des restaurants, des bars, des hôtels et des magasins considérés comme non-essentiels. Cinémas, théâtres et salles de sport ont aussi été frappés de plein fouet. Beaucoup craignent pour leur survie. Dans la ville française de Lyon, des commerçants sont sortis dans la rue pour réclamer la droit de travailler.

Si les vaccins se révèlent être efficaces et sans risque, un retour à la normale est envisageable à l'hiver 2021, ce qui permettrait de passer des fêtes de fin d'années traditionnelles, comme avant.