DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Italie face aux conséquences sur la santé mentale de la pandémie

euronews_icons_loading
Dans la banlieue de Naples, le docteur Busiello multiplie les consultations à distance
Dans la banlieue de Naples, le docteur Busiello multiplie les consultations à distance   -   Tous droits réservés  Giorgia Orlandi
Taille du texte Aa Aa

Pays l'un des plus durement touché lors de la première vague de coronavirus, l'Italie doit aujourd'hui faire face aux conséquences sur la santé mentale de la pandémie.

Dans ce cabinet de psychologie situé à Somma Vesuviana, à côté de Naples, on tente d'aider ceux qui ont été infectés et qui éprouvent des difficultés à reprendre le cours de leur vie, comme cette femme qui témoigne anonymement.

"Je n'étais pas seulement inquiète pour moi, mais aussi pour ma mère et mes proches, je me sentais en quelque sorte coupable car je pensais que c'était ma faute"

Après maintenant six mois de thérapie par écran interposé, elle se sent un peu mieux et raconte comment au mois de mars, elle était au bord de la rupture.

"A l'époque, j'avais l'impression que le monde s'écroulait, sachant que je ne pouvais pas sortir de ma chambre et que je ne pouvais pas serrer mes proches dans mes bras. Et en même temps ce qui me contrariait, c'était que je ne pouvais pas trouver de travail. Je me sentais déprimé, comme si j'étais à genoux", témoigne-t-elle.

Selon le Dr Busiello, le profil de ses patients a évolué lors de la pandémie. Beaucoup de jeunes ressentent aujourd'hui le besoin de la consulter

"Nous avons surtout remarqué des troubles du sommeil, comme l'insomnie, qui sont liés à une surutilisation des écrans. Non seulement ils sont obligés de participer aux cours depuis chez eux, mais ils s'appuient sur les réseaux sociaux pour rester en contact avec leurs amis. Ils souffrent également de tristesse, d'anxiété et de troubles alimentaires avec d'importants changements de leurs habitudes, principalement la nuit".

La municipalité de Somma Vesuviana est l'une des rares en Italie a proposer un service d'aide psychologique rapide afin d'apporter une réponse aux urgences qui se multiplient ces temps-ci.

"Les conseil que nous offrons ici sont disponibles immédiatement, il n'y a pas de liste d'attente, on peut également faire une demande sur place. Les citoyens bénéficient de séances gratuites. ils viennent généralement en personne ou appellent pour réserver et si nous avons des disponibilités le jour même, ils peuvent avoir la séance immédiatement ou le lendemain au plus tard", explique Iolanda Marrazzo, directrice du service social de la commune.

La région de Naples n'est pas la plus touchée d'Italie par la pandémie. Mais la Campanie est par contre l'une des plus pauvres et les conséquences économiques en cascade pourraient avec un impact grave sur la santé mentale des habitants, et ce pendant de longs mois.