EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19 : comment la Bulgarie se prépare à vacciner une population en partie méfiante

Covid-19 : comment la Bulgarie se prépare à vacciner une population en partie méfiante
Tous droits réservés Nam Y. Huh/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Nam Y. Huh/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Europe se prépare à la vaccination. Reportage en Bulgarie, où les autorités doivent pallier les fragiles infrastructures de santé et faire face à la défiance d'une partie de la population face aux vaccins.

PUBLICITÉ

Moins touchés que d'autres par la première vague de Covid-19, certains pays comme l'Allemagne enchaînent les tristes records. C'est aussi le cas de la Bulgarie, où le nombre de contaminations et de décès ne cesse d'augmenter depuis fin novembre. Malgré tout, pas de strict confinement dans le pays. Seuls les écoles, les restaurants et les bars ont été fermés. Et les autorités sanitaires s'attendent à ce que la campagne de vaccination débute dès la fin décembre.

"Environ 5 000 personnes seront d'abord vaccinées", explique le docteur Angel Kunchev, directeur général de la santé publique. "Il s'agira surtout de professionnels de santé qui travaillent dans les hôpitaux des grandes villes, notamment dans les unités Covid. Ce sont les personnes qui s'occupent quotidiennement des patients atteints par le virus".

La campagne de vaccination s'étendra ensuite progressivement au reste de la population, mais les autorités sanitaires s'inquiètent de sa méfiance vis-à-vis des vaccins. "La logistique et l'accès aux vaccins ne sont pas notre principale préoccupation. Il y a aussi celle de parvenir à surmonter la peur et les craintes", souligne Dr Angel Kunchev. "À en juger par les autres programmes de vaccination volontaire que nous menons, je peux vous dire que le pourcentage de personnes vaccinées n'est pas très élevé. Il dépasse rarement 30 ou 35%".

Autre obstacle : le manque d'infrastructures pour maintenir les vaccins à une température de -70 degrés Celsius. "Pour pouvoir stocker et expédier le vaccin en toute sécurité dans tout le pays, le gouvernement bulgare a dû acheter des congélateurs. Et une fois livrés début décembre, le premier ministre bulgare Boïko Borissovs'est empressé d'annoncer le plan de vaccination", détaille le correspondant d'euronews en Bulgarie Damian Vodenitcharov.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En République tchèque, la coqueluche est de retour

Santé : flambée de cas de rougeole en Europe

Niger : l'ONU met la main à la poche pour conserver les vaccins